EPU : 224 recommandations formulées au Togo, les commentaires attendus début avril

0
895

Le passage remarquable du Togo à l’examen périodique universel a pris fin ce vendredi 28 janvier 2022 avec 224 recommandations formulées au pays qui compte faire des commentaires début avril.
Les 224 recommandations formulées seront examinées par le Togo et les réponses seront fournies au plus tard lors de la prochaine session du Conseil des Droits de l’Homme.
C’est ce que confirme le ministre Christian Trimua. «L’examen du Togo du Togo a eu lieu le 24 janvier dernier, l’opportunité a été donné aux Etats qui ont bien voulu prendre la parole pour s’exprimer sur la conduite des droits de l’homme au Togo. Les Etats dans leur intervention ont salué les efforts du Togo, l’ont encouragé et ont formulé des recommandations. Pour permettre de faire une large concertation avec les acteurs concernés par la promotion et la protection des droits de l’homme , la délégation togolaise fait l’option d’examiner les recommandations une fois arrivé à Lomé et de faire parvenir sa position sur chacune d’elle au plus tard le 4 avril 2022. La délégation togolaise reste ouverte à tous les mécanismes onusiens des droits de l’homme », a indiqué le ministre.
Le Ministre Christian Trimua a en outre au nom de la République togolaise adressé ses sincères remerciement au Président qui a dirigé les tracaux, à la troïka pour le travail important au la côte du secrétariat de l’Epu et au secrétariat de l’Epu pour toutes les dispositions prises et le travail important durant cette session.

Les pays qui ont suivi le rapport du Togo présenté le lundi dernier ont été satisfaits des efforts du pays dans le cadre de la protection des droits de l’homme mais ont de renforcer les acquis en termes de droits fondamentaux notamment la question de droits des détenus, la liberté d’expression de la société civile à s’exprimer librement. La suggestion de revoir des manifestations politiques avec le respect des droits de l’Homme par les Forces de sécurité, la liberté de manifester librement, la reconnaissance des Droits LGBT (Les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres), les mesures à prendre pour renforcer les Droits des enfants et surtout ceux des personnes vulnérables sont revenus de façon récurrente, sont revenus dans le débat lors du passage du Togo. L’EPU est un mécanisme unique qui permet d’examiner périodiquement la situation des droits de l’homme dans les 193 États membres des Nations Unies. L’exercice pratique consiste à avoir le rapport du gouvernement et celui des institutions comme le Parlement, la commission nationale des droits de l’homme (CNDH), et aussi des acteurs de la société civile nommé, rapport alternatif qui sera également présenté. Le Togo est à son troisième passage cette année après ceux de 2011 et 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici