Ici et partout, les volontaires sont les premiers à agir

0
365

Le volontariat reste avant tout une valeur universelle qui participe à la promotion du développement humain durable afin d’atteindre les grands objectifs de développement durable d’ici 2030, a indiqué mercredi Victoire Tomégah-Dogbé, ministre du développement à la base et de la jeunesse, à l’occasion de la prestation d’une nouvelle vague de 500 volontaires.

‘Que ce soient pendant les périodes difficiles que traversent les nations, ou dans la mise en œuvre de programmes de développement durable, les volontaires sur le terrain redonnent l’espoir en notre humanité. Ils contribuent à la fourniture des services de base afin de lutter contre la pauvreté, la faim, l’exclusion sociale, à l’amélioration de l’éducation et s’assurent que les retombées du développement durable profitent à tous’, a déclaré la ministre Victoire Dogbé, pour qui ‘les volontaires jouent un rôle important au jour le jour partout ils interviennent ici comme ailleurs’.

Le gouvernement l’a ainsi bien compris très tôt et déroule depuis des années le programme de volontariat aujourd’hui élargie aux personnes déscolarisées.
7000 jeunes en sont bénéficiaires actuellement.

Parlant du thème retenu pour la célébration de la journée internationale des volontaires de cette année 2017, ‘les volontaires, premiers à agir. Ici. Partout’, la ministre a affirmé qu’il traduit, avec exactitude le rôle important que jouent les volontaires dans les pays.

Les autorités ont aussi mis l’accent sur l’engagement citoyen à l’international dans le cadre du volontariat de réciprocité.

‘Le gouvernement togolais s’est fait sien ce nouveau partenariat sud-sud développé par l’ANVT et ses partenaires au Togo, en créant un cadre juridique et légal propice à l’éclosion de ce volet’, souligne Victoire Tomégah-Dogbé.

13 volontaires togolais ont bénéficié d’un tel engagement citoyen à l’international et effectué des missions en France et au Mali.

‘Le gouvernement croit en la capacité de ce partenariat sud-sud à pouvoir transformer durablement notre jeunesse car le volontariat et la coopération sud-sud constituent une combinaison puissante et transversale de mise en œuvre de partenariat guidé par des principes communs de solidarité, de réciprocité, de respect mutuel et d’égalité, ajoute mmadame Tomégah-Dogbe

Le volontariat ne donne pas droit à un emploi mais permet d’acquérir les premières expériences professionnelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici