Le Grand Maître du Grand Orient de France, Georges Sérignac, trouve une très grande fraternité chez « ses Frères » du Togo

0
3906

Le Grand Maître du Grand Orient de France Georges Sérignac en visite à Lomé depuis le mardi dernier, a ce vendredi 18 février dans un entretien à l’hebdomadaire togolais Le Messager, salué la grande dimension humaine des « Frères du Togo » Il a également parlé de l’essence même du Grand Orient de France et a tenu à corriger au cours de notre entretien ce qu’il appelle des fantasmes sur leur Ordre.

Très grande fraternité chez « les Frères » du Togo

Selon le Grand
Maître du Grand Orient de France (GODF) Georges Sérignac qui est à sa première visite en Afrique et au Togo, sa toute première impression, est qu’il y a une très grande fraternité, de grande dimension humaine au cœur de la démarche maçonnique du Grand Orient de France sur place au Togo.
« L’immersion dans le pays, dans les loges auprès des Frères, dans le pays, est tout à fait nécessaire pour ressentir la température dans les loges. Moi, j’ai été tout d’abord frappé par le sérieux de l’engagement et la sincérité dans les échanges . Mes Frères du Togo sont d’un excellent niveau et sincèrement engagés dans le combat pour l’amélioration de l’Homme et la Société », a indiqué Georges Sérignac.

L’essence du Grand Orient de France
Le Grand Maître du Grand Orient renseigne que la maçonnerie est née dans le sillage des Lumières pour promouvoir une société de justice, d’égalité et qui rêve d’une société très fraternelle.
« C’est un courant philosophique mais qui au Grand Orient de France, en plus, au fil du temps, dans son évolution a voulu s’engager dans la cité pour faire que cet idéal s’applique sur le plan politique sans être dans la politique au sens partisan du terme », a-t-il indiqué.
ll précise tout de même que la « liberté de de conscience », est dans leur ADN et donc on a des gens qui votent à droite ou à gauche et des gens qui sont des croyants et des non croyants au sein du Grand Orient de France . « C’est principalement un courant philosophique qui a un idéal d’une société très fraternelle », précise-t-il.

Les fantasmes
A la question de savoir si, les francs-maçons ne contrôleraient pas le monde, Georges Sérignac indique c’est une impression qui malheureusement pour lui est fausse. « Malheureusement, sinon le monde irait mieux car nous sommes loin de l’idéal rêvé dans les milieux maçonniques. C’est plutôt un fantasme. Nous sommes des citoyens engagés et en cela les francs-maçons participent de la vie citoyenne du pays mais cela ne va pas plus loin que cela », a indiqué Georges Sérignac.

ll faut rappeler qu’en 2014, Georges Sérignac a été élu président du Convent, l’assemblée générale du Grand Orient de France, 2017-2019 Grand Maître adjoint du GODF puis janvier 2021 , Grand Maître du GODF pour trois ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici