Le numérique pour booster la compétitivité du Port de Lomé

0
149

Pour gagner en compétitivité et hisser le port autonome de Lomé au rang des meilleurs d’Afrique et du monde, les autorités portuaires ont engagé la plateforme dans une politique d’informatisation des procédures.

A ce jour, 70 % du trafic global au port autonome de Lomé est numérisé, a souligné vendredi le directeur général Fogan Adégnon lors d’une conférence débat animée sur le site de la foire de Lomé.

Cette numérisation a pris en compte la facturation, le dédouanement, le calcul des redevances, les transmissions de courriers, la communication etc…

Grâce au numérique le port autonome de Lomé, sécurise ses recettes, effectue un meilleur suivi des marchandises. Il a permis la suppression les procédures fictives et la simplification des démarches portuaires, explique, Brillant kaiser, chef division à la direction des systèmes d’information au port autonome de Lomé.

A cela s’ajoute la réduction des coûts de passage portuaire (11 jours actuellement) et de limite les mauvais calculs, renseigne les autorités.

La mise en place des applications numériques, du système d’informatisation et du guichet unique a permis au port de Lomé d’avoir une certaine rapidité dans les opérations portuaires et la simplification des formalités administratives, souligne le directeur du port, pour qui, l’objectif est de garantir la transparence dans la gestion des affaires.

A fin octobre 2017, le port autonome de Lomé a traité 14 millions de tonnes de marchandises, renseigne les autorités portuaires et emploie à ce jour 920 agents permanents

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici