Perspectives des prochaines élections au Togo : La CENI  passe à l’étape de l’épuration des listes électorales 

0
1424

Suites aux opérations de collecte sur le terrain et de compilation des inscriptions des Togolais en âge de voter, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) est passée depuis le 26 juin 2023 à la phase d’apurement des listes électorales.

Cet exercice de croisement et de vérification des données biographiques ainsi que biométriques (noms, prénoms, photo, empreintes digitales, etc.) vise d’abord, à détecter de possibles inscriptions multiples et indus. Quelques 91 mille dossiers de potentiels doublons ont été répertoriés. Il vise, ensuite, à procéder à leur traitement administratif.

Cette opération est recommandée par le code électoral en son article 61 qui dispose que lorsqu’il est constaté qu’un électeur est inscrit sur plusieurs listes, seule la dernière inscription est prise en compte. Il est procédé d’office à sa radiation sur les autres listes. Lorsqu’un même électeur est inscrit plusieurs fois sur la même liste, il ne doit y subsister qu’une seule inscription, précise le code électoral. L’article 123, quant à lui, relève les différentes dispositions pénales possibles encourues en cas de fraude liée à l’inscription sur les listes électorales.

Ce travail sera suivi de l’affichage des listes électorales provisoires obtenues et la CENI invitera les inscrits à aller les vérifier pour d’éventuelles réclamations. S’ouvre ainsi la période du contentieux sur les listes électorales.

En fin de compte, la CENI espère aboutir à des listes électorales qui respectent le principe sacro-saint d’« un électeur, une voix », fondamental pour des élections crédibles.

Il y a lieu de rappeler que le recensement électoral en vue des élections de 2023, commencé le 29 avril 2023, a pris fin le 14 juin dernier sur tout le territoire national togolais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici