Politique togolaise : UNIR en congrès le 26 février prochain

0
636

Le parti Union pour la République (UNIR), majorité au pouvoir, sera en congrès le lundi 26 février 2024. Ce   congrès prévu pour se tenir Kara, sauf changement de dernière minute, a pour but, selon un cadre du parti UNIR, « le respect la loi ».

 En effet, selon la charte des partis politiques telle qu’elle a été revue et actualisée, et ceci, à la lumière de ce qui a été préconisé par la Concertation Nationale des Acteurs Politiques (CNAP) et du Cadre Permanent de Concertation (CPC) qui a remplacé le CNAP, tout parti politique de tenir un congrès dans les 05 années qui précèdent des consultations électorales.

« Etant un parti républicain, il est de notre devoir de rester conforme aux lois et règlements en vigueur dans le cadre de la préparation des prochaines échéances électorales », précise-t-on à UNIR.

Pour rappel, le dernier congrès du parti s’est tenu   en octobre 2017. Alors qu’un congrès était prévu pour 2019, la pandémie de COVID-19  a rendu la tenue dudit congrès impossible.

 Par ailleurs, et selon les informations, le congrès du 26 février se penchera d’une part, sur le renouvellement des instances dirigeantes du parti, et d’autre part, sur l’actualisation des textes fondateurs, « parce qu’étant un parti dynamique, il faut revoir les textes qui existent depuis 2017 et les adapter aux nouvelles exigences de l’heure ».

En dehors de ce qui précède, ce sera l’occasion durant ce congrès de présenter les candidats qui vont défendre le parti aux élections législatives et régionales du 13 avril prochain.

 Le parti présidentiel UNIR, né en avril 2012, sur les cendres de l’ancien parti, le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT), est au pouvoir depuis 2012.  Deux ans après sa création, le parti obtient la majorité absolue aux législatives de juillet 2013 et de décembre 2018 montrant ainsi son encrage sur l’ensemble du territoire national.

« Nous envisageons obtenir la majorité absolue comme ce fut le cas en 2013 et 2018, et même avoir un plus grand nombre de sièges », a laissé entendre un cadre du parti. 

Pour les élections législatives et régionales d’avril prochain, le parti ne compte pas faire les choses à moitié, si l’on en croit les militants et autres cadres du parti. UNIR entend conserver, non seulement la majorité à l’assemblée nationale, mais, il compte obtenir le plus grand nombre de conseillers régionaux et donc plus de gouverneurs dans le pays.

 A sa création, le parti s’est fixé entre autres objectifs, la consolidation de l’unité et de la cohésion nationale pour favoriser le développement inclusif, la conquête de manière démocratique du pouvoir et de son plein exercice. Edifier dans la paix, une nation unie et solidaire fondée sur les valeurs démocratiques et de l’État de droit, visant l’épanouissement et le bien-être individuel et collectif des citoyens togolais, sont également les priorités que s’est fixé le parti.

12 ans après, de nombreuses réalisations ont été faites, mais de nombreux défis restent encore à relever, avec à la clé, la sécurité pour le pays. Puisqu’on le sait, le phénomène de terrorisme est venu se greffer sur les défis qui étaient en suspend et qui attendaient d’être relevés.

Dans ses différents discours à l’adresse de la nation, le président du parti, qui est également président du pays, Faure Gnassingbé, a toujours réaffirmé son ferme engagement de construire un Togo prospère ou tous les citoyens sans distinction aucune, pourront s’épanouir librement, avec un bien être individuel et collectif qui seront au rendez-vous chez chaque citoyen.

  C’est pour cet engagement et la confiance qu’il inspire que par 4 fois en conformité avec la constitution du pays, les togolais ont fait confiance à Faure Gnassingbé, qui, malgré la situation conjoncturelle difficile dans laquelle se trouve le monde entier, ne cesse de déployer les moyens pour préserver le pays des différents chocs insoutenables.  

Pour rappel, UNIR a un bureau exécutif avec sa tête, M. ATCHOLE Aklesso comme   Secrétaire Exécutif.

Plusieurs vices présidents, sont désignés pour chaque région et représente le parti.

Tchaboré

Les responsables actuels des organes du parti

Président national : Faure Essozimna Gnassingbé

Secrétaire Exécutif : Atcholé Alesso

Trésorière générale : Tchègan Yawa Dzigbodi

Les vice-présidents actuels

Région des savanes : Bagbiègue Taïrou

Région centrale :  Atcha Dédji Affoh

Région des Plateaux : Ihou Yawovi Atiogbé

Région Maritime : Adézé Kodzo

Préfecture d’Agoè- Nyév : Ibrahima Mémounatou