Production du miel : Le PASA a transformé la profession dans le canton d’Adjengré

0
118

La production du miel, une vielle activité à Adjengré dans la préfecture de Sotouboua dans la région centrale. Mais les méthodes de production étaient traditionnelles, rendant ainsi la filière moins productive. C’est justement pour ces difficultés et ces catégories de filières que le Togo a initié le Projet d’appui au secteur agricole (Pasa) qui vise à rehausser le niveau de la production et à améliorer les conditions de vie des producteurs. Grâce à son accompagnement, les apiculteurs d’Adjengré produisent aujourd’hui du miel 100% bio.

L’un des objectifs majeurs du Projet d’appui au secteur agricole est de favoriser le développement des produits locaux de qualité sur le marché. Cet objectif a été atteint dans le canton d’Adjengré notamment dans la production du miel. Avant, les apiculteurs de la localité employaient des méthodes radicales comme les herbicides et le feu de paille pour obtenir du miel ; des pratiques qui ont fait fuir les abeilles. Mais depuis l’accompagnement du Pasa, de nouvelles techniques plus écologiques ont été introduites et de nouveaux équipements ont été acquis ; les apiculteurs ont été formés. Avec les équipements, ils arrivent à extraire, à filtrer et à conditionner le miel pour la vente. Tout ceci a fait renaître l’intérêt pour l’apiculture dans le canton et a transformé la profession.

Une production en pleine croissance

Depuis l’introduction des nouvelles techniques enseignées par le Pasa, la production du miel dans le canton d’Adjengré s’est accrue. Il y a par exemple le recours aux enfumoirs qui servent à endormir les abeilles au moment de la récolte et à des extracteurs pour ne pas détruire la cire et préserver les larves. Avec ces techniques, les résultats sont reluisants. La production qui était estimée à 4000 litres en 2015 est passée à 17.000 litres et est dorénavant de bonne qualité. Conséquence, les prix ont augmenté. Le litre qui se vendait à 1200 francs CFA est vendu aujourd’hui à 3000 francs CFA.

En dehors de la croissance de la production, le Pasa a permis de regrouper les apiculteurs d’Adjengré, ceci dans la mise en œuvre du programme de création et de promotion des Entreprises de services et organisations de producteurs (Esop). Les apiculteurs sont donc réunis en un groupement appelé « Bon succès » qui est composé de 14 membres dont 03 femmes. Esop-Miel réunit les 14 membres du groupement au sein de tontines commerciales, rachète leurs productions et assure la commercialisation.

L’appui du Pasa a véritablement changé la production du miel dans le canton d’Adjengré. Les apiculteurs ont vu leur capacité de production augmenter. Ce qui leur a permis de rehausser leurs chiffres d’affaires et d’arriver à subvenir à leurs besoins ainsi qu’à scolariser leurs enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici