Rentrée scolaire 2016-2017 : La fondation Asaal fait don de vivres et non vivres aux écoles de Kabou et de Sanda

0
12

Soutenir les élèves et les enseignants, et soulager les parents d’élèves pour la rentrée scolaire prochaine, tel est l’objectif visé par la Fondation Asaal de Madame Bonfoh Abira, qui a procédé ; la semaine dernière à la remise d’un don composé de fournitures scolaires, du matériel didactique de sacs d’écoliers, de riz , des vélos etc… aux élèves et enseignants des écoles de Kabou et de Sanda, deux localités de la préfecture de Bassar situées à une vingtaine de kilomètres au nord de la ville de Bassar.

Pour la présidente de la Fondation, c’est une manière de soutenir les élèves déshérités qui éprouvent des difficultés de s’acheter les fournitures scolaires.

« Ma fondation est fière de faire ce geste en faveur des élèves. Nous savons que certains parmi eux éprouvent d’énormes difficultés à s’acheter de quoi se servir une fois en classe. Leurs parents n’ont pas de moyens. Mais aussi, nous encourageons les meilleurs élèves qui se sont distingués durant l’année scolaire avec de bonnes moyennes », a laissé entendre madame Bonfoh Abira, pour qui, le gouvernement ne peut pas à lui seul faire tout, « et il va falloir le soutenir ».

Que ce soit à Kabou ou à Sanda, le représentant des enseignants et celui des parents d’élèves ont remercié la fondation et ont pour promis d’œuvrer, non seulement pour une bonne répartition du don, mais aussi et surtout, pour son utilisation efficiente et bénéfique.

Madame Bonfoh Abira a saisi l’occasion pour sensibiliser les populations des deux localités afin que les parents envoient leurs enfants à l’école. Pour elle, c’est vrai que la houe ne trompe pas, mais, c’est aussi vrai que seule l’école peut aider efficacement la houe à ne pas tromper. Aux élèves, elle les a invités à plus d’assiduité et surtout au sérieux afin d’être de vrais relèves de demain pour la préfecture de Bassar, et partant pour le Togo.

La fondation Asaal qui signifie ‘’Douceur’’, œuvre depuis plusieurs années dans beaucoup de domaines de la vie sociale au Togo avec le concours de plusieurs autres ONG sur le plan international.

Mis à part les dons, elle intervient également dans la construction des salles de classes et des sanitaires.

Le projet de construction d’un grand centre culturel pour la jeunesse à Bassar ville, est à mettre à l’actif de la fondation.

(En image, madame Bonfoh Abira remettant un vélo à un élève)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici