Secteur Pétrolier / Créations des sociétés TNP et STIP: LES FAMEUSES RÉFORMES DU MINISTRE ADÉDZÉ

0
23

S’il est un feuilleton mal écrit et mal joué par de pseudo acteurs, c’est bien celui dit de « petrolegate ». La bande annonce non plus n’a satisfaite à aucune règle éthique et déontologique.

Pour preuve, notre confrère L’alternative, auteur de publications accablantes a tout simplement fait les frais de la justice par une condamnation pour diffamation parce que n’ayant pas pu produire les preuves de ses graves allégations de détournement de fonds.

Tel un coup de sifflet de démarrage d’un match de football, d’autres sous-marins se sont illustrés à seule fin de noircir d’autres concitoyens pour au finish prendre le contrôle du circuit d’approvisionnement de notre pays en produits pétroliers.
C’était l’objectif principal de la démarche nauséabonde et creuse bien alimentée par des réseaux bizarres et sans vergognes. Bref, tout est mis en œuvre pour décapiter d’honnêtes citoyens.

Avec une telle méchanceté doublée d’une diabolisation à outrance.

Cependant, si aux premières heures de la journée, moult citoyens étaient stupéfaits devant les « révélations de cimetières », il faut noter qu’à partir des observations des mis en cause suite au rapport provisoire d’audit, la lumière fit jour et prit la place de l’obscurité entretenue à dessein. Si le noir est couleur, le blanc est lueur. Et rien ne résiste à la lumière du jour car tout ce qui est goupillé dans l’obscurité ne dure jamais.

Tels des maitres de colonne d’harmonie officiant en toute sérénité et humilité, les notes musicales bien mesurées ont plongé les colonnes dans une méditation. Bien plus dans une réflexion où les doutes furent levés sur moult affirmations gratuites et humiliantes. Il faut dire que selon les observations des mis en cause, la planche burinée par les « super auditeurs » souffrait de cécité ou était à dessein limitée pour servir d’autres intérêts peut-être.

En comparant les accusations ou les réquisitions des auditeurs dans leur fameux rapport et les observations claires, concises, précises et instructives des jetés en pâture, le citoyen lambda a vite fait la part des choses.

Ce citoyen a vite compris que c’était du fake, du people ce dossier dit «petrolegate».
Parlant des mains cachées derrière ce dossier inventé de toutes pièces se trouvaient d’autres citoyens avides de biens matériels et de gains faciles.

Bien organisés dans le mal, la lumière du jour les a finalement trahi et l’opinion a pu constater que parlant des « réformes opérées dans le secteur pétrolier » dont parlait à cœur joie et gorge déployée le ministre en charge du Commerce et président du CSFPPP, Adédzé Kodjo dans sa correspondance en date du 25 mars 2021 à un trader, en réalité c’était tout sauf une véritable réforme.

Il ne s’agissait que d’une récidive de l’intéressé, nous apprend on, qui affirmait déjà en d’autres temps devant le Premier Ministre KLASSOU qu’on « allait trouver les 500 milliards ». Des milliards imaginaires. Et œuvres d’esprits tordus et cadenassés.

En réalité, on voulait simplement déshabiller Paul pour endimancher Pierre. Bref, la stratégie était de positionner d’autres amis pour prendre le contrôle de la commande des produits pétroliers et quand nous disons prendre contrôle de la commande des produits pétroliers, nous disons soutirer l’argent des traders puisqu’il a déjà été démontré qu’il n’y a pas d’argent togolais investi dans cette opération.

Sinon, comment comprendre l’esprit et la manie de créations des Sociétés Togo Negoce Petrole (TNP) et Société Togolaise d’Intermédiation Pétrolière (STIP) quelques mois avant le fameux dossier dit « Petrolegate » ?
En auscultant les listes des premiers responsables des sociétés TNP et STIP, l’on pourrait affirmer sans gros risque de se tromper que le ministre-président du CSFPPP, Adédzé Kodjo, compterait beaucoup de proches et d’intimes. Et malheureusement, il n’est pas le seul dans cette liste.

Quelles déductions pourrions-nous en faire ? Pourrait-on encore à ce stade s’évertuer à cacher le soleil avec la main ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici