UNIR taxe la coalition de l’opposition ‘d‘ennemi de la République’ et entend impatiemment l’investiture de Faure Gnassingbé en 2020

0
22

A la chute d’une marche pacifique au stade docteur Kaolo de tsévié (Situé à 35 Km de Lomé), les militants, sympathisants du parti Union pour la République (Unir, majorité présidentielle) ont adressé un message clair à l’opinion nationale, internationale, au président de la République ainsi qu’à la coalition de l’opposition.

Pour le parti présidentiel, la marche de ce samedi 13 janvier 2018, de ses militants et sympathisants a pour objectif de réaffirmer l’engagement total des partisans de la majorité présidentielle à soutenir fermement la légalité constitutionnelle, le respect des institutions de la République et les valeurs citoyennes qui fondent toute grande Démocratie.

‘ Au cours des derniers mois de l’année 2017, le Togo notre cher pays a été confronté à de nombreuses agitations et des manœuvres malsaines visant à semer une fois de plus le doute dans l’esprit de la paisible population après la confiance qu’elle a recouvrée suite au nouvel élan insufflé par le président de la République, Président en exercice de la conférence des chefs d’Etats et de gouvernements de la CEDEAO à travers la mise en œuvre de son vaste programme de développement dans un esprit d’inclusion sociale, économique et politique’, regrette le parti dans son message lu devant des dizaines de milliers de militants réunis sur le stade.

Si au début des manifestations en aout dernier, la coalition des quatorze partis politiques de l’opposition, revendiquait substantiellement la limitation du mandat présidentiel à deux et le scrutin uninominal à deux tours, le parti au pouvoir trouve paradoxale que ceux-ci ont été abandonnés plus tard comme un ‘changement de disque’ – pour le retour systématique à la Constitution de 1992 dans sa version originelle, le vote de la diaspora togolaise et surtout le départ du président Faure du pouvoir, alors même qu’il a été démocratiquement élu par le peuple togolais à plus de 56% au sortir d’un scrutin reconnu libre, transparent et crédible par la communauté internationale.

‘C’est alors que l’histoire se répète : escalades verbales, violences physiques avec pertes en vies humaines, destruction massive des biens publics et privés, lynchage voire décapitation de forces de l’ordre, sabotages économique et diplomatique, recherche effrénée de médiateurs étrangers, bref c’est l’annonce de l’apocalypse contre notre cher Togo, l’or de l’humanité’, affirme-t-on dans le message qui également s’en félicite à les forces de sécurité et de défense nationales pour leur professionnalisme et leur sang-froid qui ont permis à la Nation d’éviter l’hécatombe programmée.

Il a renouvelé ses sincères condoléances aux familles endeuillées et sa compassion aux blessés auxquels il souhaite bon rétablissement. Nous invitons le gouvernement à dresser un bilan exhaustif des dégâts occasionnés lors des manifestations et la justice à faire son travail afin que les coupables répondent de leurs actes.

Par ailleurs, le parti présidentiel a également salué la sagesse et la sérénité du président de la République, président du parti Unir, qui a réussi à faire échec aux stratégies et plans machiavéliques des ennemis du progrès au Togo.

‘Nous, militants de UNIR, demeurons convaincus que seul un dialogue sans préalable ni condition fallacieuse constitue la voie du progrès et de sortie de cette crise et invitons, à cet effet, toutes les parties prenantes à œuvrer dans ce sens’, souligne –t-il.
Notre vision républicaine, sur fond de cohésion sociale et du vivre ensemble nous amène ainsi à demander au Chef de l’Etat de siffler la fin de la récréation. De même, nous exhortons la CENI à accélérer le processus d’adoption du calendrier des différentes consultations électorales annoncées par le Président de la République’, poursuit le message.
Il prévient de ce qu’il n’est plus admissible que les uns continuent de perturber la vie sociale et les activités économiques du pays, pendant que les autres accompagnent le Chef de l’Etat dans son effort continu de redressement économique du pays.

A l’endroit de l’opposition, la majorité au pouvoir à rappelé le retour à la liberté pour chacun des citoyens de vaquer lors des manifestations à ses activités en tout temps et en tous lieux autorisés.

‘Que le gouvernement prenne toutes les dispositions nécessaires pour protéger les activités génératrices de revenus des laborieux commerçants et commerçantes qui décident de s’occuper librement à leurs activités’, affirme le parti.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici