‘62% de la population dans les PMA n’a pas accès à l’électricité contre 10% dans les autres pays en développement’, rapport 2017 CNUCED

0
50

La Conférence des nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a lancé mercredi dans les pays membres du Groupe des pays les moins avancés (PMA) dont le Togo’, son rapport 2017. A Lomé, la présentation a été faite par Bineswaree Bolaky experte de l’organisation onusienne arrivée spécialement de Genève pour l’évènement en présence des cadres du ministère de la planification du développement.

Placé sous le thème ‘accès à l’énergie comme vecteur de transformation pour les PMA’, le rapport révèle que 62% de la population dans les 47 PMA à majorité africaine n’a pas accès à l’électricité contre 10% dans les autres pays en développement.

L’accès à des services énergétiques modernes joue un rôle majeur dans la transformation économique structurelle, estime le rapport.

Le rapport souligne un point important, l’énergie pour tous, dans les PMA exige davantage qu’un accès à l’énergie couvrant les besoins élémentaires des ménages.

Il faut que l’accès à l’énergie dans les pays les moins avancés soit aussi directement au service des capacités productives, en propulsant la transformation structurelle de leurs économies et le développement d’activités et de secteurs plus productifs et modernes par des approvisionnements énergétiques adéquats et faible’, indique Mukhisa Kituyi, secrétaire générale de la CNUCED.

Concernant le Togo, Bineswaree Bolaky a salué la volonté politique des pouvoirs publics d’amener l’accès à l’énergie en zone rurale qu’urbaine.

‘Nous constatons avec joie que la politique nationale du Togo est bien conforme avec les grandes recommandations de notre rapport où le gouvernement a exprimé sa volonté d’utiliser l’énergie comme levier de développement économique pour transformer l’économique, ce qui est en cohérence avec le message du rapport’, a-t-elle déclaré.

‘Le gouvernement togolais a exprimé sa plus grande volonté de faire de l’accès à l’énergie la clé du développement’, poursuit-elle.

Des recommandations ont été formulées à l’endroit des pays membres pour garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à coût abordable’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici