Centrale solaire d’Assoukoko :  Plus de 500 ménages déjà raccordés

0
412

L’électrification universelle passionne tant le Togo. Les dirigeants ne veulent guère que l’énergie électrique de qualité et à moindre coût manque dans un ménage quelconque, peu importe sa localisation sur le territoire. La construction des centrales solaires est pour cet objectif, ce qu’est une racine pour une plante.

Assoukoko est situé dans la préfecture de Blitta. Là-bas, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a inauguré une centrale solaire photovoltaïque en novembre de l’année 2017.

 Les résultats après 05 années  

De 2017 à juin 2022, la centrale solaire photovoltaïque d’Assoukoko a permis de raccorder plus de 500 ménages différents. L’infrastructure a facilité la fourniture de l’éclairage public sur un réseau d’environ 10 kilomètres dans la localité, sur la période mentionnée.

La centrale dotée d’une puissance de 250 KW, participe de façon inestimable à la stimulation des activités économiques. En termes de fourniture d’énergie électrique fiable, l’infrastructure d’Assoukoko fait du bien aux secteurs de l’éducation, de la santé. Elle contribue à faire baisser le taux de l’exode rural parce qu’elle offre aux villageois des conditions identiques que la ville.

Avant

C’était la galère. Les populations étaient contraintes de se rendre jusqu’à Pagala ou à Tifama pour avoir de l’électricité et satisfaire leur besoin. Le noir était leur ami fidèle. Charger un téléphone mobile, apprendre ses leçons la nuit (pour les élèves), écouter la radiodiffusion ou regarder la télévision, brancher les appareils électroménagers, conserver les aliments (viande, jus, légumes…) au frais, tout ceci était impossible. Mais avec l’installation de la centrale solaire, tout a changé et la vie est devenue facile.

Blitta abrite une autre centrale

C’est la plus grande d’Afrique de l’Ouest, mise en marche en juin 2021, avec un coût estimé à 35 milliards de francs CFA. Elle est destinée à fournir l’énergie propre et renouvelable à plus de 158 000 ménages. Construite avec 80% de la main d’œuvre locale, l’ouvrage (50 MW) est respectueux de l’environnement.

123 344 panneaux implantés couvrent près de 92 hectares sur le site. La centrale offrira de l’énergie fiable grâce à une production d’électricité de 90 255 mégawatts heures (MWh) par an. Les deux centrales marient la stratégie nationale d’électrification rurale à partir des énergies renouvelables et d’hydraulique villageoise. L’ambition ultime est de parvenir, d’ici 2030, à un accès universel à des services énergétiques fiables, durables et à coût abordable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici