Du réconfort gouvernemental pour les femmes commerçantes du marché d’Agoè-Assiyéyé

0
245

Le commerce fait vivre des millions de personnes au Togo. Il est l’activité principale de plusieurs femmes, qu’elles soient grossistes ou détaillantes. Depuis quelques jours, les commerçantes du marché d’Agoè-Assiyéyé sont dans une tristesse difficile à décrire.

Le 21 décembre 2023 dans la nuit, un incendie ravageur a détruit les installations du marché d’Agoè-Assiyéyé, consumé les provisions, brûlé les bêtes et toutes les autres marchandises que ces Togolaises avaient achetées pour écouler dans la période de fin d’année.

Malgré l’intervention des secours, rien n’a pu être fait. C’est avec beaucoup de lamentations et de douleur vive que les femmes ont arpenté les abords du marché, au lendemain de cet évènement malheureux. Les forces de l’ordre avaient déjà investi les lieux et il n’est plus possible à qui que ce soit de rentrer dans le périmètre sécurisé.

Conséquences

Il n’y a pas eu de perte en vies humaines signalée. Mais l’incendie va laisser des traumatismes, à côté des biens matériels partis dans le feu.

L’impact économique à l’échelle locale ne peut pas être ignoré : des commerces détruits, des emplois perdus, des recettes fiscales diminuées, les activités dans le marché suspendues, la destruction des marchandises qui va entraîner des problèmes d’approvisionnement pour la population locale, les défis pour une réhabilitation ou reconstruction du marché…

Le chef de l’État compatit

Le dirigeant Faure Gnassingbé rassure les commerçantes d’Agoè-Assiyéyé après l’incendie dévastateur. Il les a reçues le lendemain à la présidence de la République.

Dans une ambiance empathique, l’autorité a partagé des mots de réconfort et de soutien, créant ainsi une lueur d’espoir. Il a encouragé toutes les parties touchées à maintenir la sérénité, tout en appelant à une réflexion collaborative pour une résolution rapide de la crise.

Le chef de l’État a aussi souligné l’importance de la prudence accrue nécessaire pendant la saison d’harmattan, avec son risque accru d’incendie. Cette approche vise à prévenir d’éventuels incidents futurs et à renforcer la résilience des infrastructures.

Elles ont trouvé du réconfort

La présidence des commerçants du marché d’Agoè-Assiyéyé, Akosiwa Agudze, témoigne sa gratitude au nom de tous ceux et celles qu’elle représente.

« Dans notre douleur, le chef de l’État n’a pas seulement partagé notre peine, mais a offert une lueur d’espoir. Nous sommes réconfortées par sa présence rassurante et son message encourageant. Cette situation est tragique, mais nous sommes confiantes que ce n’est pas la fin. Avec l’appui des autorités, nous surmonterons cette épreuve », confie-t-elle.