Economie : Le port de Lomé repousse ses limites

0
1180

La plateforme portuaire est sur une dynamique de croissance qui dure depuis quelques années maintenant. Pour le compte de l’exercice 2021, le nombre de marchandises ayant transité par le port autonome de Lomé a connu une hausse, passant à 29,6 millions de tonnes, contre exactement 25,9 millions de tonnes en 2020.

L’importance sociale et économique de l’infrastructure de Lomé est appréciée à sa juste valeur par les gouvernants. Ces derniers font feu de tout bois pour améliorer davantage ses performances et conforter sa place parmi les hubs logistiques d’excellence en Afrique.

Une plateforme accueillante

29,6 millions de tonnes de marchandises sont passées en 2021 par ce seul port en eau profonde de la sous-région, signe d’une nouvelle progression à deux chiffres des volumes traités sur place. Cette croissance d’environ 14% du trafic global est la résultante d’un nouveau record du trafic conteneur. Le volume de conteneurs atteint en 2021 a augmenté de 15,12%.

Le trafic conteneur est passé de 1,7 million d’Equivalent vingt pieds (EVP) en 2020 à 1,9 million d’EVP en 2021. Il a été marqué par une hausse des arrivées de navires. Les performances pour le compte de l’année 2021 sont similaires à celles de 2020 où une augmentation de la même teneur avait été constatée par rapport à 2019. Ces progrès ont permis à la plateforme logistique togolaise d’être classée parmi les 100 ports les plus importants du monde et de figurer parmi les 05 premiers du continent africain.

Un port ambitieux

Acteur important, le port de Lomé doit en partie ses succès répétitifs à Lomé Container Terminal (LCT), détenu par la Mediterranean Shipping Company. L’armateur italo-suisse a annoncé en 2020 un vaste programme d’investissements de près de 329 milliards de francs CFA, dont environ 20 milliards d’ici la fin d’année 2022. L’objectif est de porter la capacité annuelle de la plateforme logistique à 2,7 millions d’Equivalent vingt pieds.

En vue de booster encore plus les performances et les résultats économiques, il a été réceptionné vers la fin du mois de février 2022, deux (02) grues mobiles supplémentaires pour le manutentionnaire portuaire. Ce sont des équipements adaptés qui permettront de mieux faire face aux besoins engendrés par la forte augmentation des activités. Le port togolais se porte très bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici