Eric Dupuy accuse d’assassinat, Yark Damehane l’appelle à revoir la sémantique lexicale

0
96

La déclaration d’Eric Dupuy, conseiller en communication de l’Alliance nationale pour le changement (ANC, opposition) est relayée sur les réseaux sociaux et sur les radios ce vendredi. Ce dernier dans une réponse aux médias sur l’incident de deckon jeudi, a accusé le ministre de la sécurité Yark sous les ordres de Faure Gnassingbé de décider de l’assassiner aujourd’hui (hier jeudi, ndlr).

‘C’est un choix volontaire de tuer Eric Dupuy, si je n’avais pas le bon Dieu derrière moi aujourd’hui je serai mort. Mais je souhaite une longue vie à monsieur Yark et j’espère qu’un jour il paiera tout ce qu’il est en train de faire. Le peuple togolais n’est pas un peuple d’animaux, nous sommes des hommes et des femmes, nous sommes des citoyens togolais comme eux, ils nous doivent un minimum de respect. C’est inadmissible’, a-t-il dit.

Répondant à cette déclaration, vendredi matin chez nos confrères de Victoire Fm, le ministre de la sécurité, Yark Damehane a appelé le concerné à ‘savoir placer les mots à leur place’.

‘Si on lance un gaz et on n’a aucune vitre qui est cassée, la grenade est passée par où pour rentrer dans le véhicule en ce temps qu’ils ont les vitres montées. Il faut qu’ils disent la vérité. On a gazé, ils étaient dans les parages mais s’ils disent qu’on a tiré dans la voiture sans casser les vitres, il n’a qu’a réfléchir deux fois, ils ne s’adressent pas à des cons, ils s’adressent à des citoyens intelligents comme lui’, souligne le ministre.

Pour le ministre, ‘C’est sur leur insistance que la dispersion a eu lieu’.

Hier Jeudi, alors que la marche organisée par la coalition de l’opposition devrait chuter à la plage, les manifestants ont décidé de faire un arrêt au carrefour de Deckon initialement pas arrêté de commun accord entre le gouvernement et les organisateurs.

Malgré cet incident l’opposition maintient la manifestation de samedi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici