Faire de l’entrepreneuriat un pôle de croissance économique de l’espace Uemoa

0
285

Lomé a abrité les 7 et 8 décembre, une conférence internationale sur les opportunités d’investissement dans l’Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA). Une rencontre de haut niveau qui a regroupé plus de 200 acteurs, chefs d’entreprises et dirigeants d’organisations internationales.

Placée sous le thème « UEMOA entrepreneuriat et croissance », l’organisation est à mettre à l’actif du Club 2030 Afrique, Emergence Capital, Think Tank Club 2030 Afrique en partenariat avec l’Agence Française de Développement (AFD) et les Young Leaders de la Fondation Africa France.

Les échanges consacrés au rôle du secteur privé et à la dynamique entrepreneuriale pour une croissance économique, a été l’occasion pour les participants d’échanger et de discuter des opportunités et des attractivités dans l’espace économique sous-régionale et surtout au Togo.

Ainsi, pendant les deux jours, des communications ont été faites par des experts et divers invités sur différentes thématiques à savoir, le rôle et l’importance du secteur privé, notamment de la dynamique entrepreneuriale dans la croissance économique.

A l’ouverture des travaux, Edem Tengue, directeur général d’Emergence Capital, a appelé les participants décideurs et partenaires à vaincre les fragilités et les risques, et de mettre en place des politiques publiques efficaces pour sortir des pièges.

‘Il s’agit surtout d’approprier cette croissance parce qu’il ne servirait pas à grande chose que la croissance profite à des groupes internationaux. D’où la nécessité de l’existence des nationaux, des champions locaux autour de cette croissance, afin qu’ils puissent offrir des biens et services pour le bonheur de toutes les populations ‘, a-t-il déclaré.

‘Les africains n’entreprennent pas par choix parce que les gouvernants ont atteint des limites en termes d’embauche. Alors les africains créent des entreprises pour une question de suivi et gagner leur vie. Et pour que ces entreprises deviennent plus efficaces demain et créer d’autres pour d’autres jeunes, il faut qu’il est un écosystème qui se mette en place et doit comporter l’accompagnement, la formation, et enfin le financement, a ajouté de son côté Khaled Igué, Président de ‘Club 2030 Afrique’, coorganisateur.

Le directeur de l’Agence Française de Développement au Togo (AFD), Benoit Lebeurre, a pour sa part relevé que la clé du développement pour les pays réside dans la synergie d’actions entre le secteur public et celui du privé.

Des recommandations ont été formulées à l’issue de la rencontre internationale et seront soumises aux chefs d’Etat, partenaires pour faire de l’entrepreneuriat un pivot de développement des pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici