Interdiction d’implantation de  nouvelles églises-  lutte contre les nuisances sonores: Il faut aller au delà…

0
1472

Le gouverment togolais par le biais du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires et la Direction des lieux de culte prend des mesures relativement à l’implantation de nouvelles églises et les nuisances sonores générées par les lieux de cultes.

Les nouvelles mesures prises par le ministre Payadowa Boukpessi sont portée à la connaissance des préfets et maires à travers une note signée le  vendredi 10 juin 2022.

 Ains, le ministre  dans sa correspondence au minister et  dans le souci de mettre fin à l’implantations de plus en plus anarchiques de lieux de cultes au mépris de la réglementation en vigueur, invite les préfets à prendre les dispositions nécessaires en vue d’interdire en collaboration avec les forces de l’ordre, toutes nouvelles implantations de lieux de cultes dans leurs ressorts respectifs.

 S’agissant des  nuisances sonores qui troublent la quietude des populations, le ministre  tout comme le directeur des cultes ne sont pas allés par quatre chemins pour mettre en garde  les auteurs. On peut même attribuer cette mise en garde à une tolerance zero.  

« La question des nuisances sonores générées par les lieux de cultes devenant de plus en plus insupportables pour les riverains, je vous demande de faire procéder aux constatations et de me transmettre sans délais les dossiers relatifs aux plaintes des riverains pour des mesures appropriées à prendre »  écrit le ministre Payadowa Boukpessi aux préfets.

 Quant au directeur des cultes, le  Lieutenant-Colonel Bediani Belei,    qui a adressé   un courrier  aux présidents des organisations et fédérations religieuses, , il dit   regrater  que les campagnes de sensibilisation, les avertissements et les multiples conciliations n’ont pas suffi pour  éradiquer les mauvaises pratiques observées dans les lieux de culte. Une situation que le directeur « ne saurait tolérer plus longtemps ».

La Direction annonce donc des contrôles inopinés sur toute l’étendue du territoire national par des équipes constituées des agents de la direction des cultes et des forces de sécurité.

Dans la lettre, le Directeur des cultes le Lieutenant-Colonel Bediani Belei, fait savoir que ces équipes seront munies de sonomètres pour mesurer l’intensité du bruit et que tout dépassement du seuil des 55 décibels conduira à la saisie des instruments de sonorisation et à la fermeture immédiate du lieu de culte incriminé.

La decision est certes louable, mais il faut aller au delà  afin de punir véritablement les contrevenants.

En effet, les autorités ont toujours péché par le non suivi des decisions qu’elles prennent jusqu’à  à ce que certaines tombent dans l’oubli.  Au même moment qu’on prend les decisions il faut  un suivi à  long terme. Il ne s’agit pas de faire semblant de procéder à la verification de la mise en oeuvre des populations pour quelques jours puis tourner le dos.  C’est en le faisant que les contrevenants trouvent  que c’est plutôt de la blague et prennent le plaisir de  ne pas  respecter les decisions.   

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici