Jésus-Christ seul Roi

0
287

Des milliers de catholiques togolais ont célébré dimanche après-midi dans les rues de Lomé et en région, le Christ Roi, qui clos l’année liturgique.

Au centre Ville, le cortège est parti de la cathédrale de Lomé, passant devant le siège de TogoTélécom à assivito, Grand Rex avant de chuter à l’église d’Amoutive.

Les messages passés par les célébrants appellent les chrétiens à manifester la solidarité envers les pauvres, secourir ceux qui ont faim, manque de quelques choses et surtout assister les nécessités.

Ils sont par ailleurs appelé les gouvernants à oeuvrer pour l’épanouissement du peuple de Dieu.

L’année liturgique s’achève avec la fête du Christ Roi de l’univers, et le passage de l’Evangile selon saint Matthieu achève aussi le récit de la vie active du Christ, avant que commence celui de sa Passion, de sa mort et de sa résurrection. Ce n’est sans doute pas un hasard si l’Evangéliste a placé ce texte à cet endroit de son ouvrage. Plus qu’une parabole, il présente une fresque impressionnante, qui évoque le jugement de l’humanité à la fin des temps quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire.

Un jugement considéré comme dernier, ce qui ne veut pas dire seulement final, mais plutôt décisif et considéré comme un critère de dernière instance.

A ce titre, ce passage d’évangile exprime la parole dernière du Christ avant sa Passion, celle qui résume en quelque sorte son message et son comportement.

Cette fresque n’a pas manqué d’inspirer les artistes chrétiens au long des siècles.

Le Fils de l’homme est présenté comme celui à qui été conféré la Royauté par Dieu et qui viendra « juger les vivants et les morts », comme nous disons dans le Credo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici