Némo 17.8 dans les eaux togolaises

0
310

Un exercice naval de grande ampleur se déroule du 23 au 27 novembre dans le Golfe de Guinée en partenariat avec la coopération française, et l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime. Le Togo a accueilli samedi l’exercice à l’initiative de la Préfecture maritime.

Baptisé Némo 17.8, il a porté sur la pêche illicite non déclarée et non réglementée. Le scénario mis en place concerne, un navire chinois, nommé ‘Yang’ pris en flagrant délit de pêche illicite dans les eaux togolaises.

Le navire, a été détecté par les radars du centre opérationnel de la marine togolaise et soupçonné de mener une pêche illicite. Une fois le compte rendu fait au préfet maritime, la décision a été prise de mobiliser les moyens matériels, techniques et humaine pour aller sur place et vérifier les informations.
Cet exercice permet à la préfecture de maritime, de booster les réflexes de toutes administrations impliquées dans l’action de l’Etat en mer afin qu’elles soient bien imprégnées dans la lutte contre les activités illicites dans la zone économique exclusive du Togo.

C’est une mission de la préfecture maritime qui est de sévir contre a pêche illicite non déclaré, non réglementé. C’est un fléau pour l’économie nationale. Les autorités togolaises sont en pleine promotion de l’économie bleue, un levier de développement et si on ferme les yeux sur la pêche illicite, c’est un manque à gagner pour l’Etat’, a déclaré le lieutenant colonel Tchedre kabkia, chargé de l’action de l’Etat en mer.

Présent au Togo depuis le 10 octobre pour une formation des militaires de la marine et de la gendarmerie à la police administrative et judiciaire en haute mer, Le lieutenant colonel de réserve Rul Henri Georges, expert de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime a apprécié lors de l’exercice le degré de professionnalisme des forces militaires du Togo.

‘Nous étions aujourd’hui en haute, dans la zone économique exclusive du Togo et c’était un exercice. Tout est parti d’une alerte. C’était un navire de pêche chinois qui était en inflation de pêche dans les eaux togolaises sans autorisation, ni licence. Le processus d’arraisonnement a alors démarré parce qu’il a été pris en flagrant délit de pêche’, a souligné.

Nemo 17.8 s’achève demain 27 novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici