Le partenariat public-privé connaît du succès au Togo

0
317

Alors qu’il a organisé sa toute première Journée de partenariat public-privé en septembre 2023, le Togo connaît un niveau d’investissements privés supérieur à 20 % du PIB. Une forte progression par rapport à l’année 2020 où ces investissements étaient à 11,4 % du PIB, contre une moyenne de 8,9 % dans l’Uemoa.

Connaissant l’importance des partenariats public-privé (PPP), surtout pour la réalisation de ses ambitions de croissance et de développement inclusif, le pays met en place les cadres réglementaires et institutionnels propices à des collaborations mutuellement profitables.

Un cadre légal et institutionnel de plus en plus optimisé

Pour le compte de la Feuille de route 2020-2025, le total des investissements envisagés est estimé à au moins 3 000 milliards de francs. La part attendue des investissements privés dans cet ensemble est de 65 %, l’objectif ultime étant d’atteindre un taux de croissance économique d’environ 7 % à la fin de la mise en œuvre des projets et réformes.

De différentes initiatives voient ainsi le jour. Notons entre autres, la mise en place d’un cadre de concertation entre l’État et le secteur privé et l’institution d’une Journée nationale du partenariat public-privé (JNP) en vue de renforcer la confiance mutuelle et d’aplanir les potentielles divergences en matière de business.

Au niveau légal, la loi relative aux contrats de partenariat public-privé adoptée en décembre 2021 vient offrir davantage de facilités à l’investissement privé, ainsi qu’une meilleure optimisation de la dépense publique.

Des initiatives PPP à grand impact

Des partenariats public-privé sont réalisés dans les domaines des énergies, de l’industrie, ou du développement de l’activité portuaire. C’est une politique qui se trouve davantage renforcée depuis le lancement du Programme national de développement (PND 2018-2022).

La plateforme industrielle d’Adétikopé, fruit d’un partenariat entre l’État togolais et Arise IIP, figure sans doute comme l’une des réalisations récentes à forte implication socioéconomique, avec un investissement estimé à 130 milliards de francs et 35 000 emplois attendus. Dans la Feuille de route, des projets tels que l’agrandissement de l’agropole de Kara ou encore la politique de l’électrification pour tous sont envisagés sur la base de l’approche PPP.

En outre, les rencontres du secteur privé impliquant la participation du gouvernement, à l’exemple de l’Africa SME Champions Forum (octobre 2023, Lomé) ou de l’Africa Financial Industry Summit (novembre 2023, Lomé), consolident les interactions public-privé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici