Les mécanismes d’appui aux TPME togolaises renforcés

0
863

L’environnement des affaires est dominé par les Très petites, petites et moyennes entreprises (TPME), souvent gérées par des jeunes qui veulent s’autonomiser et participer au développement de leur pays. Cette volonté épouse celle des pouvoirs publics qui travaillent toujours à mettre la jeunesse à l’abri du vice et du besoin.

C’est la raison pour laquelle des stratégies massives sont créées pour apporter assistance financière et technique à cette couche sociale qui déborde d’énergie et de savoir-faire.

Des réformes à leur profit

L’une d’elles est le « renforcement des mécanismes d’appui aux TPME », elle est primordiale comme d’autres dans la feuille de route gouvernementale Togo 2025. C’est une réforme qui vise à définir et à mettre en œuvre des plans d’accompagnement aux Très petites, petites et moyennes entreprises à travers la facilitation de l’accès au financement et au foncier.

La consolidation des outils d’appui aux TPME s’inscrit dans l’axe 3 qui veut « moderniser le pays et renforcer ses structures ». Sont aussi prioritaires au niveau de ce même axe la réforme de la réglementation numérique ; la modernisation du code du travail ; la décentralisation de l’État ; la réforme de la législation environnementale.

Renforcer l’attractivité du pays auprès des investisseurs

C’est l’objectif d’où l’idée de soutenir et développer les TPME afin qu’elles fassent du pays un véritable centre d’affaires. Dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme « renforcement des mécanismes d’appui aux TPME », une analyse diagnostique des projets et programmes d’accompagnement existants a été faite pour optimiser les moyens mis en œuvre.

C’est cette analyse qui a permis de mettre en place une Agence nationale de développement des TPME dont l’opérationnalisation est en cours. Ses missions sont de centraliser et piloter toutes les initiatives de soutien aux TPME, contrôler les actions de financement orientées vers elles, harmoniser et garantir le respect des règles et procédures de financement, avoir une base de données pour un meilleur suivi.

Outils de financement

Il en existe plusieurs destinés aux jeunes : Faiej, Paeij-SP, FNFI, mesure présidentielle d’octroi de 25% des marchés publics, ANPGF… À lui seul le Faiej a favorisé de 2013 à juin 2021 le financement de 3 600 projets de jeunes, l’octroi de 4,5 milliards de francs CFA de crédits. Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) cumule à ce jour plus de 107 milliards de francs de crédits alloués aux jeunes, femmes, artisans, paysans, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici