L’expertise de l’ONU-Habitat pour le développement des villes togolaises

0
112

Le Togo et le Programme des nations unies pour les établissements humains (Onu-Habitat) ont conclu mercredi à Lomé un mémorandum d’entente de cinq ans. Les documents ont été paraphés et signés côté togolais par le ministre du cadre de vie, Fiatuwo Sessenou et par le directeur région Afrique du programme Onu-Habitat, Mutizwa Mangiza.

Le mémo, signé fixe le cadre de coopération entre le gouvernement et l’institution Onusienne et détermine les conditions et modalités d’actions que les deux parties mèneront en collaboration pour atteindre les objectifs communs.

Il définit aussi les domaines de coopération ainsi que les conditions générales régissant cette coopération.

‘La signature de ce mémorandum entre le gouvernement togolais et l’Onu-Habitat est une première pour le ministère. C’est là un symbole fort.

La mise en œuvre apportera quelques réponses aux questions du devenir en milieu urbain’, a indiqué Fiatuwo Sessenou, ministre du cadre de vie, lors des interactions.

Il a précisé qu’il s’agit pour l’essentiel d’un ensemble d’intentions de coopération dont la mise en œuvre permettra d’atteindre les objectifs du nouvel agenda urbain durable adopté par les chefs d’Etat et de gouvernement à Quito.

‘Le temps n’est pas aux longs discours mais à l’action pour un développement harmonieux des villes togolaises’, a-t-il dit.

Ce mémo, s’inscrit ajoute-t-il, dans la suite logique du programme du gouvernement et de la vision du chef de l’Etat à œuvrer en faveur de l’amélioration du cadre de vie.

Les projections officielles dégagent qu’à l’horizon 2050, les villes togolaises occuperont plus de la moitié de la population du pays contre 37,7% actuellement, posant d’énormes défis pour le pays, à savoir, l’occupation, assainissement, emploi des jeunes, santé etc…

Pour ce faire, le gouvernement souhaite dérouler des programmes spécifiques dédiés à ces défis avec l’appui des institutions internationales comme ONU-Habitat, d’où l’opportunité d’un tel mémo entre le gouvernement togolais et l’institution.

L’intérêt pour le pays, sera d’améliorer le logement, le cadre de vie en prévoyant des voiries urbaines de qualité, l’occupation des terres, bref maitriser la terre.

Mutizwa Mangiza a pour sa part, précisé qu’à travers le mémo, l’ONU-Habitat apportera son expertise au Togo dans les domaines du renforcement des capacités existantes pou répondre aux enjeux, amélioration aux services de bases, rechercher de financement ou la mobilisation.

La finalité est d’aider le Togo dans une planification spatiale.

La cérémonie a connu la participation, de la coordinatrice du système des nations unies du Togo, Khardiata Lo N’Diaye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici