Lutte contre la covid-19 : Le Togo a déjà mobilisé 363 milliards fcfa

0
212

Rien n’est laissé au hasard dans la lutte contre la covid-19 au Togo. Depuis l’apparition de la maladie, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé et ses collaborateurs sont éveillés, bravant régulièrement les obstacles pour préserver la santé des citoyens et rétablir promptement l’équilibre socioéconomique, peu importe le prix à payer. Cette détermination manifeste a fait naître un Fonds de relance et de solidarité covid-19. Comme le nom l’indique, il est destiné à assister les populations exposées au danger, partout sur le territoire. Et dans cette lutte, c’est au total 363 milliards fcfa qui sont déjà mobilisés.

En effet, du 02 avril 2020 date du début de l’état d’urgence sanitaire au Togo à fin juin 2021, le gouvernement a mobilisé 363 milliards de francs CFA, soit 90,75% des 400 milliards prévus pour alimenter le Fonds de relance et de solidarité covid-19.

L’argent collecté provient des bonnes volontés, des partenaires techniques et financiers et du secteur privé.

Dépenses

Grâce à ces ressources, les pouvoirs publics mettent en place des mesures anti-covid salvatrices, couvrent les dépenses d’assistance aux populations vulnérables à travers des programmes comme « Novissi », ripostent solidement contre la pandémie en passant par des actions adaptées pour une résilience économique. Plus de 13 milliards de francs CFA ont été dépensés dans le compte de « Novissi », au profit d’environ 820 000 bénéficiaires à la date du 28 juin 2021.

En fin d’année 2020, les dépenses effectuées dans la lutte contre la pandémie depuis le 06 mars 2020, s’établissaient à 107 milliards de francs CFA. Dans cette somme, plus de 52 milliards avaient été dépensés pour la relance économique. A ce jour, le cumul des dépenses faites depuis que la crise a commencé est estimé à plus de 132 milliards.

Un pays stabilisé en dépit de la crise

La locution « mieux vaut prévenir que guérir » illustre au mieux la stratégie nationale adoptée au Togo pour permettre aux populations d’être viables sur le plan social et économique. Au rang des dispositions seyantes prises pour étouffer les effets indésirables de la crise, il y a la construction des infrastructures sanitaires, le réaménagement des centres de santé, l’achat de matériels modernes, la production massive des masques de protection et le subventionnement de leur achat, l’activation du programme de revenu universel de solidarité « Novissi », la gratuité des tranches sociales d’eau et de l’électricité, la baisse des prix des produits pétroliers, la réduction du coût de branchement à l’eau potable, la mise en œuvre de la politique d’allègement des charges fiscales, les reports des échéances de crédits pour les entreprises… C’est sans doute pourquoi le Togo est actuellement classé parmi les pays les plus résistants à la pandémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici