Nécrologie : Il s’en est allé

0
1511

‘’Il’’, c’est le président de la Cour Constitutionnelle du Togo, El hajj Aboudou Assouma. L’information s’est répandue en début de matinée de la journée du vendredi 26 mai 2023 sur les réseaux sociaux et par personne interposée.  Aboudou Assouma est décédé dans la nuit du 25 au 26 mai 2023. Une disparition qui a touché plusieurs togolais qui l’ont connu  et évidemment  ses proches.  

Plusieurs fois évacué à l’étranger pour des soins,  Feu Aboudou Assouma se préparait la veille de son décès pour une autre évacuation, selon les informations. Certaines sources  font état de ce qu’il a eu à échanger avec quelques autorités au téléphone le jeudi 25 mai, de son évacuation le lendemain. Mais il ne sera plus jamais évacué. L’Eternel des armées, en a décidé autrement.

 Né en 1945, Aboudou Assouma, va commencer ses études primaires et secondaires à Kara à environ 400 kilomètres au nord du Togo, avant de partir en France pour y poursuivre ses études supérieures.

Il en sortira en 1975, nanti d’une Licence en droit de la Faculté de droit et des sciences économiques de Toulon avant de rejoindre pour 2 ans, les rangs de l’École supérieure de la magistrature de Paris.

Revenu dans le pays il va intégrer l’appareil judiciaire et politique togolais sous le président Eyadéma.

Il sera d’abord juge d’instruction de 1977 à 1981, ensuite substitut du Procureur de la République de 1981 à 1988 puis Procureur de la République de 1988 à 1991.

C’est en 2007 qu’il sera nommé président de la Cou Constitutionnelle, où il y est resté jusqu’à son rappel à Dieu.

Aboudou Assouma  a été un grand juge et aura contribuer beaucoup pour son pays, le Togo. Sa disparition laisse un grand vide au sein de l’appareil judiciaire togolais. Q

Paix à son  âme et que Dieu l’accepte dans son royaume éternel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici