‘Notre lutte est dirigée contre une dictature’ et non pour une ‘notation’, (Isabelle Ameganvi)

0
15

L’opposition a estimé entre 60 et 70 mille manifestants jeudi dans les rues de Lomé contre 3000 avancés par les autorités. En revanche, ils étaient 100 mille au premier des manifestations contre entre 4 000 et 5000 manifestants officiellement communiqués.

Les chiffres ont été avancés par Isabelle Ameganvi, présidente du groupe parlementaire, ANC, à l’assemblée nationale, invitée vendredi de nos confrères de Nana Fm.

Pour cette dernière, le point fait par le ministre de la sécurité, Yark Damehane au soir des manifestations, s’assimile à un ‘ridicule’.

‘Le ministre de la sécurité a pour mission de veiller et de préserver à la sécurité des manifestations mais il s’amuse à estimer à sa manière les manifestations de l’opposition’, a-t-elle lancé, précisant que leur lutte est dirigée contre une ‘dictature’ et non pour une question de ‘notation’.

Ces chiffres ne correspondent à rien du tout’, précise l’opposante, qui s’interroge sur l’intérêt de cette sortie du ministre de la sécurité.

L’opposition manifeste depuis mi-aout à Lomé et en région pour exiger le retour à la constitution de 1992? le vote de la diaspora, le scrutin à deux tours, la limitation du mandat présidentiel…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici