Togo : comment la pandémie de Covid-19 a réhabilité le rôle de l’État

1
2426

Revenu universel de solidarité destiné aux citoyens privés de ressources, mesures de soutien à l’économie… La crise sanitaire aura été pour Lomé l’occasion de développer de nouvelles stratégies de politique sociale qui lui ont permis d’échapper à la récession.

La crise du Covid-19 aurait pu donner un coup d’arrêt brutal aux progrès enregistrés au cours de la décennie écoulée dans le quotidien des Togolais, brisant ainsi la trajectoire de croissance du pays.

La stratégie de riposte proactive développée sous l’impulsion du président Faure Essozimna Gnassingbé a permis au contraire de faire de cette crise un accélérateur de changement.

Leader régional
Tout a été mis en œuvre pour garantir la santé de nos concitoyens et la résilience de l’économie, permettant au Togo de s’imposer comme un des leaders de la vaccination à l’échelle régionale. Dès mars 2020, la République togolaise s’est dotée d’un ensemble de mesures et d’outils destinés à contenir la propagation du virus, à assurer la santé et la sécurité de la population, et à créer les conditions de confiance indispensables à la poursuite d’une activité économique soutenue.

Le Togo affiche l’un des plus faibles taux d’incidence du continent

Ces actions ont permis de limiter au maximum l’impact de la pandémie. Avec 36 000 cas de contamination confirmés et 268 décès depuis le début de la crise, le Togo affiche l’un des plus faibles taux d’incidence du continent. Cette stratégie de lutte contre la pandémie a en outre permis, depuis le 25 novembre 2021, la reconnaissance du certificat de vaccination numérique Covid-19 délivré par le Togo par l’Union européenne. Une première pour un pays d’Afrique subsaharienne et un motif légitime de fierté pour l’ensemble du gouvernement.

Cette mesure, basée sur le principe de la réciprocité, permet à tous les voyageurs togolais doublement vaccinés d’accéder aux mêmes lieux et dans les mêmes conditions que les citoyens munis du certificat Covid européen. Cette reconnaissance du pass vaccinal togolais est le témoignage de notre capacité à appliquer des normes et standards alignés sur les exigences internationales. Elle vient également célébrer le choix du Togo de bâtir une société digitale et inclusive.

En décembre, de nouveaux paliers ont été franchis dans la stratégie de protection de la population, avec le lancement de la campagne des doses de rappel et l’entrée en vigueur du pass sanitaire dans les lieux de culte. L’accès aux lieux de prière catholiques, protestants ou musulmans est désormais conditionné à la présentation d’un certificat vaccinal ou d’un test PCR négatif. Maintenue en dépit des réticences qu’elle a pu susciter, cette décision stratégique vise à garantir la sécurité sanitaire lors des rassemblements spirituels qui, autrement, auraient pu se transformer en foyers d’infection.

Vaste campagne de vaccination

Le pass sanitaire a aussi permis d’accélérer la campagne de vaccination, lancée le 10 mars 2021. Le Togo a pris les devants en mobilisant toutes ses capacités pour passer des commandes auprès des laboratoires internationaux afin d’anticiper et de ne pas dépendre exclusivement des fournitures du dispositif Covax.

Il a mis en place une stratégie adaptée à ses publics-cibles, en priorisant l’ensemble du personnel de première ligne et les agents essentiels de l’État, les personnes âgées ou souffrant de comorbidités, ainsi que les 200 000 étudiants. À ce jour, 2,6 millions de doses ont été administrées et plus de 1,1 million de personnes sont aujourd’hui entièrement vaccinées. Le Togo affiche aujourd’hui l’un des taux de vaccination le plus élevé de la sous-région (35,6 % de la population adulte a reçu sa première dose et 27,5 % est totalement vaccinée).

La plateforme digitale Novissi a permis d’octroyer une aide financière de 13,3 milliards de F CFA à 820 000 personnes à travers un système de transfert monétaire direct

Quatre millions de doses ont été commandées à travers le mécanisme The African Vaccine Acquisition Trust (Avat) de l’Union Africaine et un million de doses sont déjà en stock. Le Togo dispose maintenant des moyens pour accélérer encore sa campagne. Grâce à cette stratégie vaccinale et à l’adhésion grandissante de la population, le Togo atteindra dans les meilleurs délais une immunité collective.

La locomotive ouest-africaine va-t-elle retrouver son élan ?

Laboratoire d’innovation
La pandémie de Covid-19 a représenté un défi inédit, non seulement sanitaire mais aussi socio-économique. Elle a montré la nécessité de renforcer la protection sociale et la résilience des acteurs économiques et des ménages face aux chocs exogènes. La crise a servi de laboratoire pour l’innovation socio-économique et digitale avec la mise en place d’un revenu universel de solidarité pour aider les citoyens privés d’activités génératrices de revenu par le confinement.

La plateforme numérique Novissi a permis d’octroyer une aide financière de 13,3 milliards de F CFA (20,2 millions d’euros) à 820 000 personnes à travers un système de transfert monétaire direct, sans jamais les rencontrer. Cette action, combinée à d’autres mesures de soutien économiques financées par l’État, a permis au Togo d’échapper à une récession que beaucoup jugeaient inévitable. L’économie togolaise a ainsi enregistré une croissance positive de 1,8 % en 2020, et a crû de 5,3 % en 2021.

Accélérateur de l’innovation, la crise sanitaire a réhabilité le rôle protecteur de l’État

L’expérimentation de Novissi, qui a pu être déployée en quelques semaines seulement, en avril 2020, démontre les opportunités que recèle la transformation digitale au bénéfice de l’inclusion de la population. Elle servira de jalon à de nouvelles avancées, comme l’identification biométrique, qui offrira une identité numérique à tous les Togolais pour leur garantir une couverture santé universelle et l’accès aux services sociaux et financiers de base. Accélérateur de l’innovation, la crise sanitaire a réhabilité le rôle protecteur de l’État et servi de levier à des politiques sociales plus efficaces et inclusives.

1 COMMENTAIRE

  1. Bravo à l’état Togolais qui n’a ménagé aucun effort pour garantir une protection à sa population.
    Notre doléance: nous prions le gouvernement de faire comme ses père en levant l’obligation du pass vaccinal aux lieux administratifs et aux marchés et de continuer plutôt la sensibilisation en amenant la population à comprendre le bien fondé de la vaccination.
    Ainsi donc, l’on aura pas l’impression d’être sous l’oppression comme les autres pays de la sous région se moquent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici