En matière de lutte contre la Corruption, le Togo doit poursuivre les actions

0
104

Le directeur exécutif de l’Alliance nationale des consommateurs et de l’environnement au Togo (ANCE-Togo), Fabrice Kodjo Ebeh, s’est félicité samedi des efforts effectués par le gouvernement en matière de lutte contre la corruption.

Pour cette organisation et contact national de Transparency International au Togo qui à l’occasion de la journée internationale de lutte contre la corruption, célébrée tous les 9 décembre était face à la presse, le Togo a fait des réformes importants depuis 2010 au plan juridique et institutionnel pour lutter contre la corruption.

‘Au plan international, ces réformes ont été couronnées par des différents rapports qui ont marqué le progrès du Togo en faveur de la lutte contre ce fléau’, a-t-il souligné.

Ainsi encourage-t-il les pouvoirs publics à poursuivre dans le même sens, en renforçant les acquis et démarrer d’autres chantiers nouveaux en matière de lutte contre ce fléau, véritable casse-tête pour tous les pays.

‘Les efforts doivent se poursuivre pour rendre opérationnel l’ensemble de ces réformes et surtout poursuivre ceux qui sont coupables des actes de corruption en les traduisant en justice pour qu’ils soient jugés, afin qu’ils soient des exemples pour que d’autres ne leur emboîtent pas le pas’, poursuit-il.

Comme action à mener, l’ANCE Togo exhorte les gouvernants de faire preuve de volonté politique réelle et sincère dans la lutte contre le phénomène de la corruption au Togo, en appliquant le principe de la tolérance zéro, de donner l’exemple de l’intégrité à travers la déclaration régulière, sincère et à bonne date de leurs déclarations d’intérêt et de patrimoines conformément à la loi ; car le management et au plus haut niveau, doit donner l’exemple de l’anti-corruption non seulement dans les discours mais également et surtout dans les comportements, dans la gestion des deniers publics, de faire de la lutte contre la corruption une cause nationale et effective de l’adoption d’un projet de loi anti-corruption une priorité absolue. Il en va de la préservation et de l’utilisation rationnelle des ressources limitées de notre pays et à œuvrer l’opérationnalisation effective de la nouvelle Autorité anti-corruption.

A l’endroit de la justice, il a été demandé à s’investir réellement dans une lutte sans merci contre l’impunité des crimes économiques et de la corruption y compris en son sein.

La corruption est le principal obstacle au développement économique et social dans le monde et en particulier des pays en développement comme le Togo. Chaque année, 1 000 milliards de dollars sont versés en pots-de-vin tandis que quelque 2 600 milliards de dollars, soit plus de 5 % du PIB mondial, sont détournés.

La corruption, situation actuelle….

A en croire le président de la Haute autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA), Essohana Wiyao, présent à la manifestation organisée par l’ANCE, la situation de la corruption au Togo n’est pas si ‘ alarmante’.

Pour s’en convaincre, il s’est référé à la validation par le pays du critère Corruption par le pays dans son processus d’éligibilité au programme de Millenium Challenge Corporation.

‘Nous avons pu passer la maîtrise de la corruption, les efforts faits ont été reconnus suffisants. Le Togo a réalisé 12 sur les 20 indicateurs, y compris la maîtrise de la corruption qui est comme une question éliminatoire. Les Etats-Unis ne sont pas n’importe qui, quand ils disent que vous avez fait des efforts, tout le monde accepte’, explique –t-il dans son intervention.

Le pays se situe a-t-il rappelé au milieu du classement pour ce qui concerne le récent rapport de l’indice de corruption. Ce qui veut dire, souligne –t-il que le Togo n’est ni premier pays le plus propre, ni le premier pays le plus corrompu. Nous luttons pour qu’il progresse vers les pays les plus propres.

La célébration de la journée internationale de lutte contre la corruption vise à faire prendre conscience des méfaits de la corruption et de la nécessité de la combattre.

Cette année 2017, les Nations Unies ont choisi de la placer cette journée sous le thème, ‘Unis contre la corruption pour le développement la paix et la sécurité’. Un thème qui met fort pertinemment en exergue, l’impact destructeur de la corruption et la nécessité d’une synergie des acteurs pour la combattre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici