Finance inclusive : Du crédit pour les populations togolaises pauvres

0
253

L’inclusion socioéconomique forte et durable voulue par le chef de l’État est en train de se concrétiser. Et de quelle manière ! Le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) joue un très grand rôle dans l’atteinte des objectifs fixés par l’exécutif en matière de lutte contre l’exclusion financière et la pauvreté pour ainsi dire.

Le FNFI a été créé en 2014 pour permettre aux citoyens d’avoir accès aux services financiers de base tels qu’un compte bancaire, des moyens de paiement facilement accessibles et adaptés, un accès au crédit pour réaliser leurs projets d’insertion socioprofessionnelle…

Une gamme de produits

Le Fonds national de la finance inclusive compte à son actif 13 produits parmi lesquels se trouvent Apsef, Agrisef, Ajsef, Pas, Kiffe, N’kodédé, Paf, Paiffv, etc. Ils sont tous créés pour des catégories de personnes précises, avec des sommes différentes prévues ainsi que des moyens de remboursement qui diffèrent d’un produit à un autre.

Apsef lutte contre les vulnérabilités

Le premier des produits cités Accès des pauvres aux services financiers (Apsef) est orienté vers les couches sociales en proie à la pauvreté. C’est un produit générique à 04 cycles de financement pour les femmes et hommes pauvres économiquement et potentiellement actifs pour les petites activités génératrices de revenus, tous les secteurs d’activités confondus.

Les activités éligibles sont le petit commerce, la réparation, la restauration, l’artisanat de services, la petite agriculture, l’élevage, la pêche, la transformation. Les bénéficiaires peuvent bénéficier des 04 cycles. Le premier est de 30 000 francs, 40 000 pour le deuxième, 50 000 et 60 000 francs CFA respectivement pour le troisième et le quatrième.

Très disponible

Ce n’est pas le bilan effectué par le ministère chargé de l’Inclusion financière et de l’Organisation du secteur informel qui nous fera démentir. Le FNFI a octroyé plus de 107 milliards de francs de crédits en 09 ans, soit depuis sa création en 2014 jusqu’à juillet 2023.

Dans cette somme, Accès des pauvres aux services financiers (Apsef) à lui seul a accordé 37,56 milliards de francs CFA. C’est le plus important volume de crédits. Derrière lui, il y a Accès des agriculteurs aux services financiers (Agrisef) qui a remis 34,47 milliards.

Ce sont au total plus de 1,8 million de personnes issues de toutes les couches socioéconomiques qui ont bénéficié des crédits alloués par le FNFI via ses 13 produits. Le taux de remboursement de ces crédits est de 94,76% au 27 janvier 2023.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici