Journée nationale de l’arbre : Le Togo dans une logique de reboisement à grande échelle

0
13

Le Ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, Foli-bazi Katari et son collègue de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement, Prof. Akodah Ayewouadan ont animé le vendredi 28 mai 2021 au centre semencier de Davié, une conférence de presse sur les innovations apportées à la célébration de la journée du 1er juin au Togo, journée de l’arbre.

Ainsi, de leurs explications, il transparait clairement que le gouvernement à partir de cette année, rentre dans une logique de reboisement à grande échelle.

Selon, les deux membres du gouvernement, l’objectif poursuivi par le programme national de reboisement, est de rendre le Togo vert, d’ici 2030.

Actuellement, le taux annuel de la déforestation est de 0,42% pour la période 1990-2015 soit 5679 ha/an contre un taux de reboisement de 0,14% en moyenne 2000 ha par an.

D’après les explications des ministres, l’initiative est en conformité avec la feuille de route du ministère de l’Environnement et des Ressources forestières, d’ici à l’horizon 2025, qui prévoit que le quart du territoire soit couvert de forêts.

Pour y arriver, la campagne de reboisement systématique et de grande envergure retenue, se fera, cette année, en deux étapes à en croire les ministres.

La première étape debute le 1er juin où il y aura, un démarrage officiel avec la mise en terre de 300.000 plants. Et à partir du 02 juin et ce pendant toute la saison des pluies, la campagne de reboisement se poursuivra avec pour objectif la mise en terre de 10.000.000 de plants.

Selon le Ministre de la Communication et des Médias, le Prof. Akodah Ayewouadan  » lorsqu’on parle de reboisement et que le gouvernement s’engage à un niveau si important, c’est que la responsabilité de nous tous est interpellée« .

Pour lui, la question de reboisement est une question de responsabilité individuelle.

« Lorsque vous plantez un arbre, lorsque que vous l’entretenez, lorsqu’il grandit il crée d’abord de l’ombre pour vous, s’il produit des fruits, il produit des fruits pour vous. Il contribue finalement à améliorer la pluviométrie sur un territoire que vous habitez« , a indiqué le ministre Ayéwouanda, qui ajoute qu’il s’agit de la responsabilité individuelle vis-à-vis de la question du reboisement.

Akodah Ayewouanda, fait savoir que la campagne de cette année, voudrait que chacun identifie, le lieu qu’il veut reboiser, de même que les maires, les autorités locales devront identifier les lieux à reboiser.

Pour son collègue de l’Environnement et des Ressources forestières Foli-bazi Katari, il faut ramener la problématique du reboisement à la base, au niveau des élus locaux, des chefs traditionnels, des associations, et c’est la vision du gouvernement.

 » Nous devons lutter contre deux choses, les feux de brousse et la transhumance « , ajoute-t-il, en indiquant que le fait de ramener tout à la base, c’est la meilleure chose, car, « ce sont les élus locaux qui sont plus sollicités ».

Par ailleurs, pour le ministre Foli-bazi Katari, la mobilisation des consciences ne sera possible que grâce aux hommes de medias à qui il lance un appel pour leur contribution afin que l’initiative trouve une belle réussite.

Le gouvernement togolais envisage planter 1milliards de plants d’ici 10 ans, soit 100 millions d’arbres par an. Il s’agit selon les ministres d’un reboisement industriel qui va créer de l’emploi et de la richesse.

Pour rappel, c’ est suite à la sécheresse chronique de 1977 qu’a connu le Togo, que le présidentde la République, Feu Gnassingbé Eyadema a institué le 1er juin, comme « Journée nationale de l’arbre ».

Germain DOUBIDJI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici