Mieux encadrer la migration professionnelle au Togo

0
359

Autorité publique, société civile et les partenaires procèdent depuis lundi à la validation finale de la stratégie de migration professionnelle au Togo.

Élaborée par les experts du ministère de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative, elle (la stratégie, ndlr) a bénéficié de l’appui du projet régional baptisé ‘projet de libre circulation des personnes et la migration en Afrique de l’Ouest ‘ financé par la commission de la Cédéao et l’Union européenne.

Ledit projet accompagne les pays de l’espace communautaire dont le Togo à disposer de leurs stratégies de migration professionnelle et des plans d’action opérationnel.

Un volet relatif au renforcement des capacités sur la gouvernance et la gestion de la migration professionnelle à l’intention des acteurs intervenants dans la chaîne est aussi prévu.

La rencontre de ce jour permettra à tous les acteurs participants de prendre connaissance du contenu de la stratégie et procéder à sa validation avant son adoption par le gouvernement.

Pour l’Union européenne, partenaire financier du projet sus-cité, la mobilité a été très dynamique ces dernières années en Afrique de l’ouest et aussi au Togo. Elle (la migration) peut transformer ‘un investisseur’ à un ‘étudiant’ ou encore un citoyen à un ‘migrant illégal’.

Ainsi, le gouvernement entend par cette stratégie promouvoir les meilleures méthodes en matière de migration, en mettant en place un cadre de suivi des migrants et aussi à assurer un accompagnement à ceux-ci lors de leur parcours de migration, ‘paisible’.

Il s’agit pour les pouvoirs publics, particulièrement de mettre l’accent sur la contribution des migrants dans le développement du pays.

Ces migrants sont désormais considérés comme une cible de choix dans la mise en œuvre des politiques en faveur des populations et leurs compétences professionnelles devront être optimisées au service du développement national.

La gestion de la migration professionnelle est un enjeu majeur pour le Togo vu que le pays souffre d’une pénurie de cadres qualifiés du fait de l’immigration. Ceci même si, en perdant certains cadres qualifiés, le pays bénéficie en retour aussi de migrants professionnels qui choisissent la destination Togo’, a souligné dans son allocation d’ouverture, le représentant du ministre de la fonction, publique, Kossi KASSEGNIN DONKO.

La stratégie se décline en quatre axes à savoir ‘Comment améliorer le cadre institutionnel’, la ‘protection sociale des migrants et de leurs famille’, ‘le développement en pensant au pays et à sa famille’ et le ‘cadre de suivi des migrants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici