Tentative de détournement sur les comptes de l’OTR à ORABANK : Aucun agent de l’Office n’a été interrogé ni interpellé à ce jour

0
116

Une affaire de fraude bancaire impliquant certains agents d’ORABANK fait la une des médias depuis quelques temps. Plusieurs informations ont fait état de ce que la fraude concernerait également les agents de l’OTR. Ces derniers, selon les mêmes informations auraient été interpelés et fait objet d’interrogation par le SRI au même titre que ceux d’ORABANK soupçonnés d’être impliqués dans ce qu’il est convenu d’appelé réseau de fraudeurs, puisqu’il y a eu bel et bien tentative de fraude sur les comptes de l’Office Togolais des Recettes(OTR), à ORABANK impliquant les agents de la banque.

Selon nos investigations, à ce jour aucun agent de l’OTR n’a été auditionné jusqu’à faire objet d’interpellation.

« C’est une fausse information », nous apprend-on au niveau de l’OTR.

« Certes, une tentative de détournement sur les comptes de l’OTR a eu lieu, mais le dispositif de contrôle de l’OTR mis en place et qui suit les mouvements de ses comptes en temps réels, a permis à la minute qui suit, de détecter la tentative et d’alerter la banque qui a pris les dispositions pour remettre sur les comptes de l’Office, ce que les fraudeurs tentaient de détourner », indique notre source.

Selon nos investigations, c’est un réseau qui opère en complicité avec certains agents d’ORABANK. Ceux-ci seraient en ce moment gardés pour la poursuite des enquêtes. Ledit réseau a opéré en utilisant l’identité de certaines personnes de l’OTR qu’ils ont réussi à pirater, certainement avec le gestionnaire du compte.

On parle également de faux chèques émis. C’est ici que beaucoup se pose la question de savoir, comment le payement des chèques a pu être possible si l’ordre n’avait pas été donné au niveau de l’OTR, puisqu’il est de règle que lorsqu’il faut payer un chèque dont le montant dépasse les 500 000 fcfa, de demander l’avis de la société ou la personne émettrice du chèque. C’est certainement cette question qui aurait amené certains à penser à une complicité au niveau de l’OTR.

Mais les faussaires étant des gens bien huilés dans leur job, sont capables de tout pour parvenir à leur fin. C’est pourquoi, seules les enquêtes pourront situées exactement les responsabilités. Les informations sorties sont peut-être allées trop vite en besogne en impliquant les agents de l’OTR dont aucun agent n’a été interrogé ni interpellé à ce jour.

A l’OTR, on rassure plutôt qu’il n’y pas un seul centime volé sur le compte de l’Office.

Le réseau en question opérerait dans plusieurs autres pays de la sous région.
Les entreprises et les banques sont donc averties !

(En image le siège de l’Office Togolais des Recettes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici