Gestion de la covid-19 : Le Togo, un pays « sûr », selon le département d’Etat Américain

0
29

Le département d’État américain a mis à jour les avertissements aux voyageurs pour une centaine de pays dans le monde, dont plusieurs africains, à en croire l’agence Ecofin.

Selon le confrère, après avoir déconseillé la plupart des destinations africaines il y a quelques semaines au motif de Covid-19, le Département d’Etat assouplit ses directives, comme le montre son système de classement en quatre catégories (du plus sûr, Niveau 1, au moins sûr, Niveau 4).

6 pays africains sont ainsi classés au Niveau 1 (“Prendre les précautions d’usage”). Il s’agit du l’Eswatini, du Ghana, de la Gambie, du Malawi, du Sénégal et du Togo.

Le “Niveau 1” informe l’agence ecofin, compte seulement 11 pays dans le monde.

Par ailleurs, 14 pays sont classés au Niveau 2 (“Prudence accrue”), dont le Libéria, le Bénin, la Mauritanie, le Cameroun, Djibouti ou le Maroc. 

9 sont rangés au Niveau 3  (“Reconsidérer le voyage”), dont le Burundi, le Tchad, le Japon et le Niger. Dans la même catégorie, on trouve notamment la Chine et le Danemark.
Enfin, un peu moins de la moitié des pays africains (21), restent déconseillés par les USA, au Niveau 4.
Ces nouvelles directives du Bureau des affaires consulaires, font suite à la mise à jour à celles des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) qui recommandent aux Américains de ne voyager que s’ils sont entièrement vaccinés.

Ce classement relève de la gestion efficace de la pandémie dont ont fait montre les premières autorités sous le leadership du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, indique un membre du gouvernement, qui rassure que les efforts vont se poursuivre.
Ces derniers jours, la courbe de la pandémie a considérablement chuté. Les derniers chiffres font état de 3 cas positifs enregistrés à la date du 8 juin 2021.

En février dernier le Togo, avait été classé comme la 2è meilleur pays du Continent africain, et 15è au niveau mondial dans la gestion de la covid-19 suite à une étude mondiale de l’Institut Lowy, un Think tank indépendant qui s’est penché sur la question, en évaluant 98 pays, dont les données clés étaient disponibles ; ce en couvrant les 36 semaines suivant le 100è cas confirmé de contamination dans chaque pays.

L’évaluation s’était appuyée sur six indicateurs : cas confirmés par million de personnes, décès confirmés par million de personnes, cas confirmés en proportion de tests, test pour mille personnes, entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici