Togo-Santé néonatale : Les femmes enceintes entièrement protégées

0
815

Assurer un accès facile et de qualité aux services de santé aux Togolais, tel est l’objectif du chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Parmi les différentes couches sociales, les femmes enceintes et les nouveau-nés bénéficient d’une attention particulière, compte tenu de leur vulnérabilité. Ainsi, pour réduire le taux de mortalité maternelle et infantile, le Togo a pris un arsenal de dispositions qui améliorent fortement les indicateurs en santé maternelle et infantile.

De 478 en 1998, la mortalité maternelle est passée à 401 en 2014 pour 100 000 naissances. Et pour 1 000 naissances vivantes, la mortalité néonatale est passée de 40 en 1998 à 27 en 2014.

Depuis 2010, le gouvernement reçoit l’aide de la France à travers le programme Muskoka qui œuvre pour la réduction de la mortalité et de la morbidité maternelle, néonatale et infanto-juvénile. L’appui financier du programme (près de 09 milliards de francs CFA en dix ans) a permis de diminuer le taux de mortalité maternelle de 10% entre 2010 et 2017. Quant au taux de mortalité, celui des enfants de moins de 05 ans a été réduit de 25% entre 2010 et 2019.

La subvention de la césarienne y contribue

Jusqu’en 2011, le coût de la césarienne était de 80 000 francs CFA. Elle a été subventionnée à près de 90% par l’Etat togolais, rendant facile son accès. Elle est à 10 000 francs depuis mai 2011.  Après ce cadeau offert par le gouvernement, le nombre de césarienne pratiquée a augmenté. De près de 2% en 2002, le taux est passé à plus de 9% en 2011.

Gratuité des soins de santé

Des soins de santé gratuits ont été administrés aux femmes enceintes en 2021. Ces soins touchent la planification familiale, la consultation prénatale, l’accouchement et la césarienne. En somme, pour l’opération, un montant de 07 milliards de francs CFA a été déboursé. Dans toutes les régions du pays, ces soins permettent de réduire la mortalité néonatale et maternelle.

« Wezou » vient consolider le mur

Lancé le 26 août 2021, « Wezou »veut dire « la vie ». C’est un programme dédié à la prise en charge de la femme enceinte et du nouveau-né. Plus de femmes auront maintenant droit aux soins pendant leur grossesse pour une réduction des risques d’accouchements difficiles. Pour l’heure, plus de 70 000 femmes sont déjà bénéficiaires. Le budget pour la mise en œuvre de ce programme est de 03 milliards de francs CFA.

Toutes ces mesures, projets et programmes rentrent dans la feuille de route gouvernementale Togo 2025. Ils traduisent l’engagement des autorités à améliorer les conditions de vie de la femme enceinte et du nouveau-né.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici