FoPAT région centrale :  Sokodé accueille les travaux à partir de jeudi

0
1194

En 2022 la production agricole de la région s’élève à 1025 132 tonnes  contre   999 720 tonnes en 2021 

Les producteurs agricoles de la région centrale se retrouvent à compter de  jeudi 23 février 2023 à Sokodé, chef-lieu de la région, pour l’ouverture du Forum des Producteurs Agricoles du Togo (FoPAT). En présence des   experts du secteur agricoles, des responsables et techniciens du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement rural, ces producteurs vont échanger du 23 au 25 février 2023, sur le devenir de la production agricole dans la région.  Comme cela a été le cas pour ceux des régions des Savanes, de la Maritime et des Plateaux, les producteurs de la région centrale vont échanger autour d’un thème spécifique retenu à cet effet. 

« Amélioration de la productivité et des rendements agricoles », c’est le thème général autour duquel vont se dérouler les débats durant cette rencontre de 3 jours.

 En effet, dans un contexte de menaces à la sécurité alimentaire, où toutes les nations sont exposées aurisque de crise alimentaire, lié à la crise sanitaire (COVID 19), à la question  sécuritaire (sous-région, conflit russo-ukrainien) et au climatique (effets du changement climatique), les dirigeants se doivent de changer de paradigme en matière de protection des populations.  Ainsi, ll s’agit pour le gouvernement togolais, à travers ces rencontres, d’assurer la sécurité alimentaire et dégager des excédents pour alimenter les unités de transformation.

La rencontre de Sokodé tout comme les 3 autres, va faire l’état des lieux sur les aménagements agricoles. En 2022 plusieurs actions sont menées dans la région en vue de faciliter l’accès à la terre et aux autres facteurs de production aux couches vulnérables, notamment les jeunes et les femmes.  Ainsi, 18 ZAAP dans 18 cantons sur les 61 que compte la région pour 2144 producteurs installés, soit 13 ZAAP,  ont été aménagés et mis en valeurs et 5 nouvelles en cours d’aménagement.  525 sites de bas-fonds d’une superficie de 7697,51 ha sont recensés et 2459 ha (31,94%) mis en exploitation pour la riziculture.  Ce qui a impacté sur l’amélioration des revenus des producteurs de 32 000 FCFA sur les ZAAP par rapport aux producteurs hors ZAAP.

La rencontre de sokodé  se penchera aussi sur  les efforts du gouvernement afin de faciliter  l’accès aux intrants (semences, engrais) , surtout, comment faire pour améliorer cette facilitation.  Déjà en 2022 7508,8 tonnes dont 4732 de NPK et 2776,8 d’urée ont été mobilisés pour cette région, soit 10,18% du stock national.  Le prix de cession des engrais revu à 18 000 FCFA contre un prix de revient de 32000 FCFA le sac de 50 kg, soit une subvention de 14 000 FCFA par sac de la part du gouvernement ;  un accès plus aisé aux semences grâce au réseau des semenciers, au laboratoire d’analyse des semences et la Ferme Semencière de Sotouboua( FSS). On note également pour la région, la construction d’un laboratoire d’analyse de semences à Sotouboua.

S’agissant du renforcement de la maîtrise de l’eau à des fins de production agricole qui  est l’un des points qui seront débattus et  dont l’objectif est  de promouvoir une agriculture irriguée résiliente face aux enjeux du changement climatique et de l’amélioration de la productivité,  la région centrale a bénéficié du déploiement de 153 kits d’irrigation à base du système de pompage solaire auprès des producteurs à prix subventionné ;  une étude de faisabilité technico-économique d’impact environnemental et social d’un système de maitrise d’eau sur les trois ZAAP de Mô, et une étude de faisabilité pour l’aménagement d’un site pilote à Tomégbé (Pagala village) dans le cadre du schéma directeur de l’agriculture irriguée (SDAI).

 L’autre aspect non moins important sur lequel se pencheront les acteurs présents à sokodé, c’est  la promotion durable de la mécanisation agricole en soutien à l’amélioration de la productivité agricole. Il s’agit de faciliter l’accès des producteurs aux services de mécanisation agricole. Sur cet aspect, il y a  la création en cours d’un centre régional de mécanisation agricole pour rapprocher les producteurs des services de mécanisation (dessouchage, labour ,semi, récolte ..).

 Plusieurs autres efforts ont été faits sur l’accès au financement, sur le développement de la production animale, dans le domaine de l’appui-conseil, en matière du développement des infrastructures de soutien à la production, et sur la cartographie et la consolidation des terres.

Tous ces efforts ont contribué à augmenter la production agricole de 999 720 tonnes en 2021 à 1025 132 tonnes en 2022 dont 246 065 tonnes de céréales, 656 972 tonnes de tubercules et plantes à racines et 122 094 tonnes de légumineuses et oléagineux.

Sur la base de ces résultats encourageants, le gouvernement entend poursuivre   l’aménagement des ZAAP dans le cadre de l’initiative présidentielle « un canton, une ZAAP ».

  Dans le cadre de l’irrigation,  selon les informations de sources proches du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du développement rural, il y aura la mise en place de systèmes d’irrigation sur tous les sites ZAAP aménagés pour le développement de maraîchage ; l’aménagement d’un site pilote a Tomégbé dans le cadre du schéma directeur de l’agriculture irriguée, l’aménagement de retenues d’eau à des fins de production agricole et d’élevage.  Dans le cadre de la mécanisation, il est envisagé la mise en place d’un centre régional de mécanisation (CRMA), l’aménagement des bas-fonds pour la production de riz, la poursuite de la réhabilitation des pistes rurales ; le renforcement des capacités de stockage des céréales dans la région, puis la mise en œuvre de nouveaux projets structurants tels que le projet régional d’intégration des marchés agricoles (PRIMA) avec le FIDA,  le programme de renforcement de la résilience de la sécurité alimentaire (PRSA) avec la BM. Voilà entre autres perspectives pour le secteur dans la région.

Le FoPAT est une initiative du chef de l’Etat Faure Gnassingbé et mis en œuvre par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, et du développement Rural. Il concerne tous les producteurs agricoles des 5 régions du pays. C’est la  région de la Kara qui va boucler ces rencontres pour cette année 20223.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici