La rentrée scolaire 2021-2022 plus sociale que jamais au Togo

0
15

L’école est utile dans la vie sociale et professionnelle des citoyens. Comme Nelson Mandela, le Togo est certain que l’éducation est l’arme la plus puissante qui peut être utilisée pour changer le monde. Cela se traduit par les dispositions prises par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé pour rendre efficace le système éducatif sur le territoire. Pour la nouvelle année académique, dans un paysage sanitaire moins ordinaire où la nécessité d’un meilleur encadrement est plus grande, le gouvernement a fait les choses au-delà du nécessaire.

Lundi le 27 septembre 2021, environ 3 000 000 d’écoliers et élèves des établissements d’enseignement préscolaire, primaire et secondaire ont repris le chemin des classes, contre 2 550 000 l’année précédente.

Une rentrée socialement préparée

Face à la covid-19, les autorités ont élevé le niveau des infrastructures éducatives ; augmenté le nombre du personnel encadreur ; pris d’excellentes mesures pour aider les élèves et les parents, garantir un cadre d’études sûr et de qualité, gage de réussite. Par exemple, près de 350 salles de classe ont été construites et équipées de table-bancs. 343 autres salles ont été réhabilitées.

Incessamment, les décideurs feront accroître ces nombres avec la construction de 94 salles de classe et 209 sanitaires pour compléter les 733 cabines de latrines déjà réalisées. Par ailleurs, les travaux de construction de 30 000 salles de classe, objectif quinquennal bien visible dans la feuille de route gouvernementale, ont commencé.

Une éducation inclusive

Le Togo reconnaît le droit à l’éducation des enfants et crée des conditions favorables à cette fin. La gratuité de l’école préscolaire et primaire depuis 2008 ; la suppression des frais d’inscription et de scolarité au collège et lycée d’enseignement public cette année ; la prise en charge depuis 2017 des écoliers grâce à « School Assur », l’extension de ce programme de protection sociale aux enfants du préscolaire ; les cantines scolaires… sont évocatrices.

Autre nouveauté cette rentrée, les pouvoirs publics ont pris la résolution de gérer de façon rationnelle les effectifs à travers la mise en place d’un système de double flux dans les établissements dont les effectifs sont pléthoriques. En outre, un numéro vert (8250) a été mis en place au profit des élèves et personnel enseignant pour une écoute continuelle afin d’améliorer leurs conditions de travail et de mieux les encadrer. En matière de ressources humaines, le pays a procédé au recrutement de plus de 2 200 enseignants et 300 inspecteurs et conseillers pédagogiques pour le compte de l’année 2021-2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici