Succession des grèves dans l’éducation

0
14

Chaque semaine rime désormais au Togo avec des grèves. Les enseignants inaugurent ce mardi 4 jours de cessation de travail. Les syndicats ont formulé à l’endroit des pouvoirs publics, une série de revendications en six points.

Elles vont de la demande de la mise à disposition de la copie du statut particulier remis au premier ministre, l’ouverture des négociations sur la fixation du taux correspondant aux primes et indemnités et de sa date d’effet, l’intégration des indemnités forfaitaires de 20 000 F Cfa aux salaires de base des enseignants qui émargent sur la subvention que l’Etat accorde à l’enseignement confessionnel, la révision du traitement des 1045 enseignants confessionnels qui eux autres émargeant sur le budget additionnel de la subvention, la rédaction et la signature d’un texte de convention de partenariat entre le gouvernement et l’enseignement , l’organisation d’un concours spécial à l’intention des enseignants volontaires.

L’ensemble des fédérations de l’éducation et la coordination des syndicats de l’éducation entrent en mouvement à partir de ce mardi’, a indiqué Atsou Atcha, porte-parole de la CSET.

La semaine dernière, les syndicats ont rencontré le ministre des finances, qui a rassuré le monde syndical sur la volonté du gouvernement de trouver une solution rapide à la crise actuelle que traverse le secteur de l’éducation du pays.

‘Nous sommes toujours ouverts à toute discussion, a souligné M. Atcha pour qui, ‘c’est la base qui dite la conduite’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici