Togo : La politique nationale relative aux enseignants, une politique crédible et ambitieuse

0
286

On ne peut promouvoir le droit de tous à une éducation de qualité sans offrir au système scolaire lui-même, un personnel en nombre suffisant. Selon l’Unesco, 1 180 321 enfants étaient en âge d’aller à l’école primaire en 2015. Jadis, le pays n’avait que 33 900 enseignants du primaire, dont 32,6% seulement d’entre eux avaient les qualifications requises et le ratio était de 41 élèves pour un enseignant. Convaincus qu’ils peuvent mieux faire, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé et ses collaborateurs ont déclenché une batterie de réformes parmi lesquelles fait partie la politique nationale relative aux enseignants.

C’est en décembre 2020, lors d’un Conseil des ministres que le gouvernement a présenté pour la première fois une communication liée à la politique enseignante dont le but est de rehausser le niveau de l’éducation nationale.

Une politique crédible et ambitieuse

Le premier volet du projet porte sur l’efficacité des enseignants. Il précise les normes d’exercice de la profession, la formation, le recrutement, la rétention et le déploiement rationnel des enseignants sur le territoire. Le deuxième axe concerne la motivation des enseignants, la structure et le parcours de carrière, les conditions d’emploi et de travail, la gratification et la rémunération. Enfin, le dernier point traite du professionnalisme des enseignants, de leur redevabilité, la prévention des conflits entre employeurs et organisations d’enseignants.

Augmentation du nombre des enseignants

Il ne peut pas en être autrement face aux moyens décuplés pour réorganiser le secteur éducatif, former les éducateurs, garantir des conditions de vie décentes aux enseignants, accroître le taux d’insertion socioprofessionnelle des jeunes afin de bâtir une nation émergente et inclusive. Outre l’augmentation du nombre de salles de classe, la mise en œuvre de School Assur, des cantines scolaires, la gratuité de l’école préscolaire et primaire, la suppression des frais d’inscription aux examens…, l’Etat fait accroître autant qu’il peut l’effectif des enseignants.

Pour la rentrée 2021-2022, 2 400 nouveaux enseignants et conseillers d’orientation ont été recrutés. Si ce n’était pas encore le cas il y a quelques années, les enseignants ont maintenant droit à une prime de bibliothèque, une prime de rentrée et une prime incitative à la fonction. A ce jour, on estime le nombre d’enseignants fonctionnaires à environ 42 000. Par ailleurs, les Ecoles normales des instituteurs (Eni) et les Ecoles normales supérieures (ENS) subissent de profondes mutations afin de répondre efficacement aux défis de l’heure et surtout, mettre à disposition du système éducatif, des ressources humaines qualifiées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici