72è session du comité régional de l’OMS pour l’Afrique :  Pour Faure Gnassingbé,  la  santé est une priorité de cohésion sociale

0
531

La 72eme session du comité régional de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique s’est ouverte ce jour à Lomé. C’est Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat Togolais qui a ouvert les travaux. La rencontre qui 05 jours qui réunit les ministres de la santé de 47 pays de l’Afrique a mobilisé 400 délégués mais également 300 autres qui devraient suivre les travaux en ligne.

Il s’agit au cours des travaux de discuter sur ls garanties pour un accès équitable à la santé pour tous.

 Faure Gnassingbé, fait remarquer qu’en dépit des évolutions de la situation sanitaire qui permettent la rencontre de Lomé, la 72ème  session se tient, lui aussi,  dans un contexte toujours éprouvé par la pandémie, où la santé reste encore fortement tributaire des inégalités d’accès aux soins, des changements climatiques, des conflits dans plusieurs régions du monde et de l’insécurité sur notre continent.

« Notre réflexion globale doit nécessairement intégrer l’impact de ces crises multidimensionnelles, dont la complexité et la persistance menacent la survie même de l’humanité », a relevé Faure Gnassingbé.

  Pour le chef de l’Etat, en Afrique, comme partout ailleurs, il faut   tenir compte des enjeux de l’heure, et surtout agir . « Agir pour garantir l’accès à des soins de qualité pour tous, partout et en tout temps ; Agir pour offrir une protection sociale et une couverture sanitaire universelle à nos concitoyens ; Agir pour éradiquer le phénomène des médicaments contrefaits et de mauvaise qualité… ».

« Il y a beaucoup à faire. C’est indéniable », poursuit le numéro 1 togolais. Pour lui,  face à l’importance des défis qui restent à relever,  il faut légitimement reconnaître les progrès accomplis à leur juste mesure, et les saluer comme autant de victoires dans  la lutte pour améliorer la vie dans son acception générale : soigner et protéger, mais aussi prévenir, anticiper, éduquer.   

« La santé est une priorité de cohésion sociale que nous avons placée au cœur de notre politique de développement. L’une des ambitions de la feuille de route du gouvernement à l’horizon 2025 est en effet d’offrir une identité et garantir la couverture santé et l’accès aux services de base à tous », a laissé entre Faure Gnassingbé.

  La chef du gouvernement Victoire Dogbé,  la présidente de l’Assemblée nationale Yawa Tsegan, le  Patron africain de l’OMS Afrique, Dr Tedros, et  le  Dr Matshidiso Moeti Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique ont assisté à cette cérémonie d’ouverture  au cours de laquelle   un prix spéciale a été remis au chef de l’Etat pour le fait que le Togo  soit arrivé à l’éradication de quatre (4) maladies tropicales négligées  dont deux d’entre elles sont,  la Trypanosomiase et le trachome.

Remise du certificat de reconnaissance à Faure Gnassingbé pour les efforts du Togo dans l’éradication de 4 maladies Tropicales…

Minata Samata Cessouma,  la Commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et au commission de l’Union Africaine a salué ce résultat du Togo et a invité les autres pays à  en faire autant.

« C’est un exemple que j’exhorte les autres pays africains à suivre », a-t-elle laissé entendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici