Togo : Les raisons de l’ouverture des crèches 

0
2179

Une crèche est un lieu d’accueil collectif qui est destiné aux enfants sans aucune distinction. Elle a pour rôle de pallier au mieux l’absence des parents, sans tout de même s’y substituer. Au Togo, des crèches sont construites pour faciliter l’inclusion sociale de cette couche vulnérable de la population.

Les crèches au Togo ont pour vocation d’accueillir des enfants en âge préscolaire. Ces derniers sont placés sous la responsabilité des professionnels qualifiés qui s’occupent de leur bien-être, leur santé, sécurité et développement dans le respect de l’autorité parentale.

Une trentaine de crèches/garderies en place

A ce jour, on en dénombre 28 sur le territoire. Le ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation veille à ce que soit facilitée davantage la conciliation de l’encadrement de l’enfant avec la vie professionnelle des parents.

L’organisation de l’accueil des enfants dans ces structures qui respectent des normes et standards est dès lors indispensable. En février 2023, le gouvernement a pris sur lui de trouver une réglementation pour une efficiente mise en œuvre de la politique de développement de la petite enfance ainsi que du bien-être de l’enfant au Togo.

Un acquis non moins signifiant

La trentaine de crèches/garderies qui existent déjà impactent significativement la vie des enfants et soulagent beaucoup les parents. A ces enfants, la crèche offre la possibilité de rencontrer d’autres enfants de leur âge, d’interagir, de développer des capacités de communication et/ou d’améliorer leur langage.

Ce sont d’importantes infrastructures qui promeuvent le vivre ensemble, de placer les enfants au cœur d’un projet d’intégration sociale, de faire naître chez eux des pratiques bienveillantes basées sur des valeurs comme la dignité, la solidarité, l’amitié, la laïcité, l’acceptation de l’autre, la confiance en soi, etc.

Des droits de l’enfant garantis

Le Togo attache un grand prix aux droits des enfants. Que ce soit leur droit d’aller à l’école, d’être nourris, soignés une fois tombé malade, protégés contre les violences physiques, grandir dans un pays favorable à leur réussite, le Togo ne fait pas dans la demi-mesure.

En 2017, le pays a adopté le Code de l’enfant qui optimise la politique de protection de l’enfant. La gratuité de l’école primaire depuis 2008, la suppression des frais d’inscription aux examens, les cantines scolaires, le programme School Assur… protègent les enfants en milieu scolaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici