Togo : L’OTR tient son premier séminaire d’orientation de l’année

0
1680

L’Office Togolais des Recette (OTR) a tenu son premier séminaire d’orientation de l’année 2024 le vendredi 08 mars 2024 à Lomé. « La réorganisation des services de l’Office Togolais des Recettes pour l’atteinte des objectifs de mille (1000) milliards de francs », tel est le thème autour duquel a eu lieu la rencontre qui a vu la présence des commissaires, des directeurs, des chefs de divisions, des chefs de sections et des chefs de bureaux de l’OTR.

L’objectif de cette rencontre de management, est de faire le bilan de l’année 2023, d’évaluer les efforts fournis pour atteindre les objectifs et de se projeter sur les stratégies et méthodes à mettre en œuvre pour l’atteinte des objectifs de 2024 (1.042,1 milliards FCFA). 

Entre autres points abordés au cours de la rencontre, le rapport de performance 2023, le plan opérationnel 2024, les réalisations au 29 février 2024, la situation des infrastructures : état des travaux en cours, la fiscalité des particuliers, la situation des réquisitions d’immatriculation foncière, l’assurance maladie universelle (AMU), etc…

Dans un environnement économique marqué par un niveau d’inflation de 5,3% au Togo, le conflit russo-ukrainien, le conflit israélo-palestinien et la montée des menaces terroristes dans la sous-région, l’Office Togolais des Recettes (OTR) a réussi à atteindre ses objectifs de mobilisation de recettes budgétaires 2023.

Pour un objectif de 912,1 milliards de FCFA, les recettes budgétaires collectées par l’Office en 2023 se chiffrent à 990,1 milliards de FCFA, soit un taux de réalisation de 108,6% et une hausse de 14,5% en glissement annuel par rapport aux recettes de 2022. 

Cette performance est fille des principales réformes réalisées en 2023 entre autres la déconcentration de l’administration fiscale, l’opérationnalisation du Guichet Unique de Dépôt des Etats Financiers (GUDEF), l’adoption d’une grille d’évaluation technique des vérificateurs du Commissariat des Impôts, la dématérialisation de la procédure d’octroi et de gestion des exonérations et franchises, la mise en place de la version mobile du système de suivi électronique du transit,le déploiement du système de production numérique des titres fonciers, la réalisation des enquêtes foncières dans les communes Agoè Nyivé 1 & 2, le géoréférencement de 25% des planches des principales villes des régions, la mise en place d’une solution de création et de consultation du NIF en ligne, la simplification des procédures d’adhésion au Cadre de Partenariat Privilégié  (CPP), le démarrage de la mise en place d’un centre unique de services aux usagers, etc.

Pour l’année 2024, où l’Office  doit contribuer  à 48% du budget national pour un montant de 1.042,1 milliards de FCFA, les responsables  entendent élargir l’assiette fiscale, améliorer le rendement du contrôle fiscal et douanier, maitriser les créances et les exonérations, mettre en place et exploiter un cadastre fiscal moderne dans le grand-Lomé, optimiser le processus de délivrance des titres fonciers, renforcer l’éducation au civisme fiscal, renforcer la sécurité juridique des contribuables, améliorer les services rendus aux contribuables, renforcer le système de gouvernance institutionnelle et juridique, renforcer les capacités logistique et technologique, améliorer la gestion des ressources humaines, etc.