Togo-privatisation : La BTCI change de dénomination sociale et devient désormais « International Business Bank Togo »

0
504

C’est un arrêté du ministre de l’Economie et des Finance, Sani Yaya en date du 11 novembre 2021 qui le dit. Ledit arrêté qui comporte au total 6 article, et qui porte autorisation de modification de la structure de l’actionnariat et le changement de la dénomination de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie (BTCI), indique en son article 5 qu’« il est également donné une autorisation préalable pour le changement de la dénomination sociale de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie en « International Business Bank Togo en abrégé « IB bank Togo »»

 Selon le même article 5, la modification de la dénomination sociale de la BTCI en IB bank Togo sur la liste des banques de I’UMOA prend effet à compter de la date de signature de arrêté.

«  Il est donné une autorisation préalable pour la modification de la structure de l’actionnariat de la Banque Togolaise pour le Commerce et l’Industrie, en abrégé BTCI, induite par la cession de 90,00 % du capital social de la banque détenu par l’Etat togolais à IB Holding », indique l’arrêté qui précise en outre que « l’opération susvisée a pour effet le franchissement, à la hausse, du seuil de la majorité des droits de vote par IB Holding .

Ainsi désormais  IB Holding détient  90,00%% du capital  et l’Etat togolais 10%.

L’arrêté ajouté en plus qu’  « il  est pris acte de l’engagement de l’actionnaire unique de IB Holding de mettre à la disposition du groupe, courant l’année 2023, un montant de 10 000 millions de FCFA sous la forme de compte courant d’actionnaire bloqué ».

Le ministre Sani Yaya adjoint dans son arrêté  aux dirigeants de IB Holding  de «  finaliser au plus tard le 31 décembre 2021, les deux (2) augmentations de capital de la BTCI annoncées pour un montant total de 20 000 millions de FCFA, pour le porter de 7 000 millions de FCFA à 27 000 millions de FCFA ; parachever le processus de transfert des participations à .la holding, notamment celles de IB Burkina au plus tard le 30 juin 2022 ; ouvrir le capital de IB Holding à d’autres investisseurs disposant de la capacité financière pour l’accompagner dans sa stratégie ».

Les dirigeants de la banque doivent renforcer les fonds propres de l’établissement, à l’effet de le mettre en conformité avec les normes prudentielles à fin juin 2022, précise l’article 4 de l’arrêté.  

Pour rappel, c’est à  l’homme d’affaires burkinabè Mahamadou Bonkoungou, également PDG du groupe EBOMAF, qu’appartient   IB Holding, dont le capital  est de 30 milliards FCFA.

La privatisation de la BTCI  a été pris en conseil des ministres en août 2021. Selon le décret IB Holding  est la  société qui  a été retenue sur les 5 soumissionnaires à l’issue de l’appel d’offres ouvert à cet effet.

Près d’une centaine d’investisseurs avaient exprimé leur intérêt quant à la privatisation de la BTCI.

Les autorités togolaises assurent que la privatisation devra favoriser la contribution du système bancaire au financement de l’économie nationale.

Le gouvernement togolais a également promis  veiller à la préservation des intérêts des employés ainsi qu’à la consolidation du système financier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici